« Ce n’est pas à 36 ans que je vais arrêter de vouloir progresser »

A 36 ans, Jérôme Dekeyser s’est donc lancé un nouveau défi en retrouvant la Division d’Honneur sous les couleurs de Louvain. L’ancien international belge rejoint un club qu’il connaît déjà bien puisqu’il est notamment coach des dames du matricule du Brabant Flamand. Interview.

Jérôme, tu as donc cédé à l’appel de Louvain, puisque ce n’était pas la première fois que le coach te proposait de les rejoindre…

En effet, Xavi Trenchs m’avait déjà fait un petit clin d’œil l’année d’avant. J’avais refusé parce que je me sentais très bien à Uccle Sport. Et là, début juillet, il est revenu vers moi et au moment il me l’a demandé, deux joueurs espagnols avaient déjà quitté Uccle. Deux semaines avant, Alaric (Dekelver Ndlr) avait annoncé qu’il arrêtait. Je ne me voyais pas jouer une montée dans les deux, trois prochaines années avec Uccle Sport. Et le défi de Louvain, d’être à 200% en forme, de revenir en Division d’Honneur, ça me tentait beaucoup. J’ai eu un coup de fil avec Uccle Sport qui a été très correct. Cela fait maintenant deux semaines que je m’entraîne dur avec Louvain. J’ai disputé quelques matchs amicaux et ça tourne bien.

Et déjà quelques goals si je ne me trompe pas?

J’ai marqué lors de tous les matchs que j’ai joués et je retrouve bien mes sensations sur sleep aussi. Je suis en train de bosser dur et je serai en parfaite forme physique dans quelques semaines. Le corps suit bien, je n’ai pas eu de vraie blessure depuis trois ans.

Avec Santana en défense, Harris et Gougnard au milieu il y a déjà pas mal d’expérience. Il en manquait encore un peu en attaque?

Oui le but est de bien encadrer et former les jeunes. Je coache depuis pas mal d’années et c’est tellement complémentaire avec le rôle de joueur. Tu comprends encore mieux le jeu et sur le terrain, ça t’apporte énormément de choses, tu ressens plus ce qu’il se passe dans la tête de tes coéquipiers. Transmettre mon expérience, apporter ce petit plus aux jeunes, c’est un super sentiment et quelque chose que j’adore faire.

Retrouver la Division d’Honneur, c’est un belle aventure avant de terminer ta carrière.

Oui c’est certain mais je ne suis pas là que pour un an. On a signé pour deux saisons avec possibilité de jouer encore une année en plus. Tant que je m’amuse, j’ai envie de continuer. Je suis prêt à faire beaucoup de sacrifices. Je m’éclate sur le terrain. J’ai dit dans une interview que je me sentais comme quand j’avais 18 ans, mais j’ai oublié de préciser que c’était surtout dans ma tête (rires).

L’ambition de Louvain est d’atteindre les quarts?

Nous n’en avons pas encore réellement parlé mais pour moi, il ne s’agit pas seulement de se qualifier pour les quarts mais bien d’être au top lors des quarts de finale. Je pense que c’est cela qui doit être l’objectif. Je suis convaincu que nous pouvons y arriver même s’il reste pas mal de travail.

L’équipe a vraiment du potentiel avec des excellents joueurs d’expérience et des bons jeunes du club. Personnellement, je vais essayer de faire mieux chaque semaine, apporter mon sleep sur pc. Je continue à apprendre à chaque entraînement. Ce n’est pas à 36 ans que je vais m’arrêter de vouloir progresser. J’ai un nouveau staff, un nouveau coach qui vont, eux aussi, m’apporter quelque chose.

Bertrand Lodewyckx

Photo: David Vanderwegen

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.