Démonstration des Pays-Bas qui s’offrent leur troisième titre mondial consécutif

Pays-Bas-Argentine 3-1

Pays-Bas: Koning, Koolen, Plonissen, Keetels, Albers, Sanders, Welten, Nunnink, De Goede, Matla, Leurink puis Moes, De Waard, Verschoor, Van Geffen, Jansen et Van Laarhoven.

Argentine: Succi, Gorzelany, Toccalino, Costa, Sauze, Trinchinetti, Sanchez, Alonso, Albertario, M.Granatto, V.Granatto puis Raposo, Forcherio, Cedres, Jankunas, Marcucci et Thome.

Les arbitres: Wilson et Church.

Cartes vertes: 4′ Leurink, 9′ Jankunas, 45′ Van Geffen, 48′ Sanchez.

Les buts: 17′ Verschoor sur rebond de pc (1-0), 24′ Matla (2-0), 35′ Albers (3-0), 45′ Gorzelany sur pc (3-1).

Le résumé:

C’était la finale attendue. Le duel entre les deux meilleures équipes féminines du monde. L’aboutissement d’un tournoi difficile pour les Pays-Bas et l’Argentine qui auront souffert pour accéder à la finale. L’ambiance était électrique lors de l’échauffement et montait encore d’un cran quelques instants avant le début du match. Les supporters argentins étaient présents en masse dans un stade comble.

Les Sud-Américaines prenaient les Pays-Bas à la gorge en provoquant un pc après seulement 50 secondes de jeu. Gorzelany manquait la cible. Après cette première tentative argentine? Une très large domination des Néerlandaises qui faisaient parler leur science du jeu et leur expérience des finales. De Goede&cie montaient en puissance lors du premier quart, pour ensuite assommer leur adversaire au 2e quart. On ne reconnaissait plus l’Argentine, balbutiant son hockey et fébrile en défense. Il n’en fallait pas plus aux Pays-Bas. Leur premier pc était le bon. Succi se couchait pour stopper le sleep. Verschoor surgissait au rebond pour faire 1-0.

Les dames de Ferrara tentaient bien de riposter mais elles ne trouvaient pas la solution, que ce soit sur press ou en sortie de défense. Les Néerlandaises accéléraient chaque fois au bon moment. Matla était parfaitement lancée dans le cercle à la 23′. Succi se présentait devant elle avant de reculer. L’attaquante fixait puis ajustait la gardienne d’un tir revers qui finissait sa course dans les filets (2-0). Les Argentines étaient K.O debout.

Malgré beaucoup d’envie, les Sud-Américaines allaient s’empaler sur la défense néerlandaise. A force d’attaquer, elles se faisaient contrer. Albers se retrouvait seule face à Succi et poussait sur sa droite pour faire 3-0. L’Argentine n’avait aucune solution face à l’excellente gestion néerlandaise. Et tentait le tout pour le tout lors du dernier quart. Le 3e pc argentin à la 45′ était le bon. Gorzelany plaçait en pleine lucarne (3-1). Les supporters argentins explosaient de joie. Les troupes de Mulder restaient parfaitement calmes. Les Argentines continuaient, elles, à forcer les duels…

Face à des Argentines qui avaient déjà montré leurs limites en quarts et en demis, les Néerlandaises ont parfaitement géré cette finale pour s’offrir un troisième titre mondial consécutif. Leur efficacité et leur maîtrise ont fortement contrasté avec l’entêtement argentin d’aller systématiquement chercher le duel.

Je découvre le magazine Tip-in

La stat du match:

0 entrées de cercle. Les Néerlandaises ont forgé leur succès lors du 2e acte. L’Argentine n’est pas rentrée une seule fois dans le cercle alors que les Pays-Bas plantaient deux goals.

La joueuse du match:

Jamilon Mulders. Après des mois tumulteux, marqués par le licenciement de la coach Alyson Annan, l’Allemand a parfaitement réussi à relancer les Néerlandaises. Son plan tactique était parfait. L’équipe était mentalement prête à affronter toutes les offensives argentines et il y est certainement pour quelque chose.

Bertrand Lodewyckx

Photo: FIH/Worldsportpics

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine bimensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir le magazine ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.