Edito: Vers une finale 100% anversoise?

La dernière fois que l’Héraklès et le Dragons s’étaient rencontrés en finale, c’était il y a dix-sept ans et le Dragons l’avait emporté. Depuis, les Lierrois n’ont participé à aucun playoff, au contraire des Brasschaatois qui ont remporté six titres. Avec deux buts d’avance chacun, les deux clubs anversois partent favoris pour de leurs demi-finales retour qu’ils joueront à domicile. Le Watducks et le Racing ne s’avoueront certainement pas vaincus et on sait qu’une avance de deux buts est loin d’être confortable en hockey. Voici selon nous, les pourcentages de chance de chaque club d’accéder à la finale.

Dragons: 75%. Les champions en titre ont prouvé hier qu’ils étaient capables d’élever leur niveau de jeu quand il le faut. Très efficace devant et intraitable en défense, le Dragons n’a laissé que très peu de solutions au Watducks, même privé de Briels et Célis. La seule faille des Anversois hier? Le fait d’avoir concédé trop de pc. Sept au total. Si Charlet et Boccard retrouvent leur efficacité ou que les Waterlootois trouvent la parade via une phase, ils peuvent y arriver. Il faudra pour cela marquer très tôt dans le match pour faire douter le Dragons, qui ne se croit absolument pas déjà qualifié. « On ne va pas certainement pas penser que c’est fini. Ils peuvent marquer à n’importe quel moment, ils ont un bon pc et ils ont une semaine pour analyser ce qui vient de se passer. On va bien se préparer cette semaine aussi et on sera prêt pour le match retour », expliquait Arthur Van Doren à l’issue du match hier. Reste cette statistique impressionnante. Le Dragons à domicile cette saison, c’est dix victoires pour une seule défaite (contre le Daring), soit un total de 30 points sur 33 possibles…

Watducks: 25%. Le Watducks a livré une bonne prestation hier mais a manqué de sang-froid et de réussite en zone de conclusion. Malgré une possession de balle supérieure à leur adversaire, les Canards n’ont pas trouvé une seule fois la faille. Sur pc, le bilan est de 0/7. Pas le plus encourageant avant de se déplacer au Dragons. Mais avec un Boccard qui réalise une de ses meilleures saisons, un Charlet qui peut être très efficace sur pc et une ligne offensive séduisante, le Watducks a les capacités d’inquiéter le Dragons et Boccard ne se montrait pas du tout défaitiste hier. « Il nous reste 70 minutes, on est mené 2-0. On va travailler dur pour voir ce qu’on peut corriger et on va essayer d’aller chercher deux goals rapidement. Si on marque rapidement, c’est 2-1 et tout est possible ».

Héraklès: 60%. Les Lierrois ont créé la surprise hier en battant, à domicile, les finalistes de l’année passée. L’Héraklès menait même 1-4 à la pause, grâce à une efficacité impressionnante dans le cercle, peut-être ce qui leur manquait un peu cette saison. La réputation de la défense lierroise n’est plus à faire mais elle a tout de même pris trois buts hier. Elle n’est donc pas infaillible et les attaquants du Racing ont les capacités pour marquer beaucoup de buts. De l’aveu de Xavier Reckinger, l’Héraklès n’a pas joué son meilleur match de la saison et peut encore progresser dimanche prochain. « Notre match n’était pas top et on peut mieux faire. Défensivement nous devons encore être plus exigeant ». A domicile, l’Héraklès a pris 23 points sur 33 possibles. Et la rencontre Héraklès-Racing s’était soldée par un match nul 1-1. Mais tout tourne dans le sens de l’Héraklès cette saison et on ne serait pas étonné de les retrouver en finale.

Racing: 40%. Les Rats ne sont pas spécialement passés à côté de leur match hier mais peuvent clairement mieux jouer. Même si Boon a marqué deux fois sur pc, Timmermans s’est interposé sur la phase à plusieurs reprises. Malgré les cinq buts encaissés, c’est surtout l’Héraklès qui a été très efficace hier. « Je pense que si nous jouons à notre meilleur niveau, nous avons toutes les cartes en main pour l’emporter et nous qualifier pour la finale. Mais il faudra nous améliorer à tous les niveaux pour gagner », soulignait Charlier. Sur papier, le Racing est en effet favori et lorsque les hommes de Letchford évoluent à leur meilleur niveau, il est difficile de les arrêter.

Bertrand Lodewyckx

 

 

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.