EHL J-2: « On arrive à Barcelone en confiance »

Le samedi 5 octobre à 12h, le Beerschot disputera une rencontre d’EHL pour la première fois de son histoire. Autant dire qu’Harrison Peeters&cie attendent ce rendez-vous de pied ferme. Interview.

Harrison, plus que deux jours. J’imagine que l’excitation est assez grande pour les joueurs?

C’est clair qu’on y pense depuis longtemps. Depuis le début de la préparation en fait. Et cela s’est intensifié ces dernières semaines. Ce n’était pas si facile parce qu’on devait tout de même nous concentrer sur le championnat. Dimanche, contre Louvain, c’était un match important pour nous. On est assez content qu’on y soit maintenant.

L’EHL a été une motivation supplémentaire lors de la préparation?

Exact. Le coach avait insisté là-dessus, que l’EHL allait vite arriver en même que temps le début de la saison. Il fallait vraiment être prêt dès l’entame du championnat et ça nous a motivé à soigner la prépa.

Le début de la saison du Bee est satisfaisant?

Nous sommes assez contents. Même si on a eu trois matchs à domicile, les résultats sont bons. Le premier match de la saison, contre l’Héraklès, n’était pas facile, il fallait un peu se trouver. On aurait pu avoir les trois points. Très contents du 7/12. On perd tout juste contre le Racing. On suit un peu ce qu’on avait en tête avant d’entamer le championnat. On part à Barcelone avec un bon sentiment, surtout après avoir gagné un gros match contre Louvain dimanche.

Surtout avec un certain Gaëtan Perez qui est en grande forme…

Oui ça fait quelques années qu’il n’arrête pas de progresser. Il est en confiance, c’est un joueur qui va souvent créer quelque chose. Je suis certain qu’il va pouvoir faire mal en EHL.

En EHL, contre Cologne. Pas de chance au tirage… Vous abordez comment ce match?

C’est vrai que quand on a vu le tirage, on râlait parce qu’on a pris le pire. Mais en y pensant, c’est toujours chouette de se frotter aux meilleurs d’Europe pour voir où on en est. On va les affronter avec le respect qu’ils méritent même si on va jouer notre carte à fond. Le Watducks les a battus l’année passée donc pourquoi pas nous. On sait qu’au Bee, quand on n’a rien à perdre et qu’on est dos au mur, il se passe toujours un truc. Donc on va le jouer à fond et tenter notre chance. Il va falloir bien défendre, tout donner et avoir zéro regrets.

L’année passée, le voyage en Espagne ensemble à la trêve avait totalement lancé votre saison. Cette EHL, quoi qu’il arrive, ne peut être que bénéfique?

Chaque équipe rêve de partir comme ça un week-end en équipe et de jouer une Coupe d’Europe. Ça ne peut que renforcer l’esprit d’équipe pour la suite. L’année passée, ça nous a fait vachement du bien et on va en profiter un maximum. On sait que ça passera très vite et à nous de tirer le maximum de ce week-end européen.

Bertrand Lodewyckx

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.