Felix Denayer: « Plus de dix ans de travail pour décrocher ce titre »

Il a été celui qui a montré la voie à suivre à son équipe en inscrivant le premier goal de la Coupe du monde. Infatigable travailleur, capable de gérer le milieu comme de percer des lignes avec sa puissance et sa vitesse, Felix Denayer a disputé un excellent tournoi et a été sacré champion du monde pile un après s’être marié.

Alors Felix, quel était le plus beau moment? Le titre ou le mariage?

(rires). Ce sont deux choses différentes, une autre vie. La famille est quelque chose de très important pour moi mais j’ai un peu le même sentiment avec l’équipe nationale qui est en quelque sorte ma deuxième famille. C’est un bonheur immense d’avoir pu vivre ces moments ensemble.

Ce sont les deux plus beaux jours de ta vie?

Difficile à dire. On s’investit tellement pour vivre de telles journées. Les Jeux Olympiques, c’était aussi inoubliable. Mais je pense que les deux sont le résultat d’un processus. Le mariage, cela faisait dix ans que j’étais avec ma femme. C’était incroyable de prendre la décision de passer le reste de notre vie ensemble. Et ce titre, c’est un peu pareil. Plus de dix ans qu’on s’investit ensemble pour écrire l’histoire et atteindre un but unique.

C’est une joie immense d’être champion du monde mais il y a aussi une forme de soulagement? De se dire que vous avez enfin cette médaille d’or?

On recevait quand même quelques critiques comme quoi on était une génération en or mais qui n’avait décroché que des médailles d’argent. On entendait que nous étions fragiles dans les grands moments, qu’il n’y avait pas de leader. Pendant le tournoi, on s’est dit à un moment; c’est nous, à 18, contre le reste du monde. C’est incroyable de prouver qu’on pouvait le faire.

Ces précédentes médailles d’argent, les échecs, les moments difficiles à vivre pendant la Coupe du Monde, cela vous a rendu encore plus forts? Ça rend le titre encore plus beau?

Il faut d’abord perdre une finale pour en gagner une. On en a perdu trois et nous avons vécu des moments vraiment très difficiles. On ne doit pas oublier d’où on vient. C’était tout un autre niveau il y a dix ans. Et il faut aussi penser à toutes les personnes qui ont contribué à ce titre. Pas seulement les 18 joueurs mais les familles, le staff, l’encadrement, la fédération, tous les gens autour de l’équipe qui nous ont poussé à atteindre ce but.

En finale, vous saviez que le titre était pour vous? Vous aviez une confiance inébranlable? 

Shane (McLeod Ndlr) nous a dit avant le match: ‘It’s written in the stars‘. J’avais un peu le même sentiment. Après la demi-finale, je me suis rendu compte que nous étions très matures, sereins. J’en parlais encore avec Thomas (Briels, le capitaine des Red Lions Ndlr). Après la demi aux Jeux, on avait l’impression que la finale n’était que du bonus. Ici, nous n’avions pas du tout ce sentiment. On s’est dit que si on rentrait avec l’argent, ça allait être une énorme déception et j’ai senti le groupe très concentré sur l’objectif. On voyait clairement qu’on a appris des précédentes finales.

Comment vont se dérouler les prochains jours pour toi?

Célébrer avec la famille, les amis. Ce n’est pas un titre rien que pour nous. Il y a plein de gens qui font partie de ce succès et à nous aussi de partager cela avec eux.

Dans un mois, vous disputerez déjà le premier match de Pro League. Ca va être difficile de s’y remettre?

On a trois semaines de repos maintenant. Mais je pense que c’est le début d’une nouvelle étape. J’ai l’impression que tous les joueurs restent très motivés. Je ne crois pas que cela sera difficile de s’y remettre. On est tous passionnés par le hockey. Après trois semaines sans hockey, on va être en manque. Pas de travailler dur mais de toucher la balle. On adore tellement ça.

Bertrand Lodewyckx

Photo: FIH

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.