« Il faudra directement rentrer dans le tournoi »

A deux jours du début de l’Euro Indoor qui aura lieu à la Lotto Arena du 12 au 14 janvier, Renaud Pangrazio s’est confié à Tip-in Hockey News sur les ambitions de l’équipe, ses forces, ses faiblesses et ses adversaires.  La capitaine des Indoor Red Lions se dit confiant au moment d’aborder l’un des grands rendez-vous de l’équipe nationale salle.

Renaud, l’équipe part un peu moins dans le flou qu’il y a quelques semaines, par rapport aux adversaires mais aussi concernant votre niveau de jeu?

Nous avons en effet un peu plus d’informations sur nos adversaires puisque le staff est allé les observer lors d’un tournoi amical à Vienne. Ils ont vu chaque équipe sur deux-trois matchs donc nous ne serons pas surpris. C’est peut-être nos adversaires qui pourraient être surpris par notre style de jeu.

C’est vrai qu’on entend souvent que les Belges jouent en salle tandis que vos adversaires pratiquent véritablement du hockey en salle, c’est une force ou une faiblesse? 

Face à des équipes très organisées, ça peut être une difficulté.  Cela peut aussi jouer en notre faveur puisque nous ne jouons pas d’une façon très classique et ça peut surprendre. C’est à double tranchant mais on le voit, nous, comme un point fort.

Quels sont les autres forces sur lesquelles l’équipe peut compter?

Nous avons un très bon pc, offensif comme défensif. On est très fort sur le contre avec des joueurs puissants et rapides. En récupérant rapidement la balle, on peut vite partir en contre et empêcher nos adversaires de se réorganiser.

L’organisation, c’est ce qui peut encore être amélioré? 

Oui en effet, ainsi que notre discipline défensive. Il faudra maintenir cette structure et cette discipline le plus longtemps possible pendant le match.

Quel sont vos adversaires les plus dangereux? 

En poule, je pense que l’Autriche est la nation la plus forte et qui sera la plus difficile à battre. Et de toute la compétition, même s’ils sont venus avec beaucoup de jeunes, les Allemands sont les candidats numéro un pour le titre.

Jouer à domicile, être l’outsider de la compétition et votre style de jeu, ça peut potentiellement créer une belle surprise? 

Si on se place le Top 4, on aura atteint l’objectif défini.  Et si tout le stade est derrière nous, ça peut effectivement nous pousser. Ce qui peut aussi nous aider, c’est la surface. On s’est beaucoup entraînés dessus tandis que les autres nations la connaissent moins bien. On joue de toute façon sans pression. Tout va aller très vite et il faudra directement rentrer dans le tournoi. Mais c’est plus une pression positive qu’autre chose.

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.