« Impatientes et déterminées à gagner contre le Japon »

En deux rencontres de Coupe du Monde, les Red Panthers ont effacé les quelques incertitudes qu’il pouvait encore y avoir quant à leur niveau de jeu. La médaille d’argent européenne acquise il y a un n’était pas qu’un coup de chance.. Les Belges ont progressé, physiquement notamment, pour faire jeu égal avec les meilleurs nations du monde. Après une défaite convaincante face à la Nouvelle-Zélande et un joli match nul contre l’Australie, les Panthers, emmenées par une Barbara Nelen en pleine forme ont hâte d’en découdre avec le Japon. Interview.

Barbara, tu as été élue meilleure joueuse du match hier face à l’Australie et tu as réalisé une grosse prestation contre la Nouvelle-Zélande. C’est un excellent début du tournoi pour toi… 

Je me sens très bien en effet. Physiquement je tiens bien le coup et je remarque que je suis beaucoup plus lucide à la balle qu’avant, quand je suis fatiguée. C’est grâce à tout le travail qu’on a réalisé avec l’équipe. Et la technique, tout se passe bien donc tant mieux (rires).

On parle beaucoup de la défense des Panthers mais on a remarqué ces deux derniers matchs que vous parvenez à très vite partir vers l’avant pour vous créer des occasions de but. 

Avant, on défendait beaucoup et puis on perdait rapidement la balle. Nous avons beaucoup progressé à ce niveau-là; on court dans les espaces et les passes arrivent au bon moment à la bonne personne. Nous avions déjà montré de belles choses à l’Euro et depuis un peu moins d’un an, nous avons encore plus amélioré notre jeu offensif.

Alix Gerniers et toi avez comme consigne d’utiliser votre vitesse et votre technique pour rapidement partir à l’attaque? 

Individuellement, nous avons beaucoup travaillé sur nos points forts. Toutes les joueuses ont eu un entretien avec le coach pour déterminer leurs forces. Alix est très rapide et technique et personnellement, je coupe souvent les lignes et je cours dans les espaces. A la place d’améliorer nos points faibles, nous avons travaillé sur nos qualités et on remarque que chaque fille s’est bien concentrée là-dessus. C’est un vrai plus pour l’équipe.

Après deux matchs très intenses, vous avez trois jours avant la prochaine rencontre. Comment gère-t-on ces moments? 

Aujourd’hui, on est très contentes d’avoir un peu de repos. Nous avons eu une petite session de fitness ce matin et cet après-midi est libre afin de souffler un peu mentalement. On va encore certainement s’entraîner les prochains jours. On est tellement à fond dans le tournoi et on veut tellement gagner contre le Japon que nous n’aurons aucun problème pour rester bien concentrées.

Il y a trois ans, vous vous faisiez rejoindre dans les dernières secondes par le Japon avant de perdre aux shoot-outs et de voir la qualification pour les Jeux de Rio définitivement s’envoler. C’est un souvenir qui reste encore ancré dans l’esprit des joueuses? 

Je ne crois pas. Nous avons joué des matchs amicaux contre elles et on a gagné mais nous devons faire attention parce les Japonaises sont très fortes en tournoi. Elles ont plus à perdre que nous et je pense que ce match de 2015 est oublié et n’aura pas d’influence sur celui de samedi. C’était surtout le match précédent contre la Corée où on avait senti que nous avions lâché mentalement.

Depuis, nous arrivons beaucoup mieux à gérer la pression. Rien qu’hier, le fait que le Japon gagne contre la Nouvelle-Zélande aurait pu nous paralyser et on a tout de même fait un très bon match.

Le Japon, à nouveau une équipe physique mais qui fait peut-être moins le jeu. Cela veut dire que vous allez quelque peu modifier votre tactique?

Je ne sais pas encore ce que le coach va décider (rires). Notre structure fonctionne bien et autant la garder tant que ça marche. Je pense qu’on aura plus d’espaces et d’occasions que les matchs précédents. A nous d’en profiter!

Bertrand Lodewyckx

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.