« J’ai envie de me consacrer à d’autres projets »

La nouvelle en a étonné plus d’un. Charles Masset, le gardien du Daring, a décidé de mettre un terme à sa carrière, après trois saisons en Division d’Honneur avec le club molenbeekois et des médailles d’argent européennes et mondiales avec les U21. Le jeune ‘pensionné’ a expliqué les raisons de son choix à Tip-in Hockey News.

Charles, qu’est ce qui a motivé ta décision de t’arrêter aussi tôt?

Depuis que je joue au hockey à haut niveau, j’ai toujours su que ce serait une période éphémère et j’ai toujours gardé d’autres projets derrière la tête. Le hockey est, depuis le début, un hobby pour moi et pas spécialement mon avenir ou mon activité principale. J’ai commencé à réfléchir à stopper au début de la saison. Combiner équipe nationale et Division d’Honneur me prenait énormément de temps, que je ne pouvais pas consacrer à autre chose. Je n’en ai pas du tout marre du hockey mais j’ai envie de me consacrer à d’autres projets et plus m’investir dans mes études de médecine.

Le fait d’avoir remporté des médailles d’argent avec les U21 a peut-être facilité ton choix?

Oui exactement. J’ai toujours vu le hockey comme un plaisir et je trouve que j’ai déjà été très bien payé par rapport à ma vision du hockey. Je ne me suis jamais mis d’objectifs de carrière et j’ai vécu des moments incroyables, que ce soit en club ou en équipe nationale.  Je veux à présent vivre de beaux moments dans d’autres domaines.

D’autres domaines?

Principalement des voyages et des projets vidéos. A chaque fois que la saison était finie, j’étais en blocus donc je n’avais pas beaucoup de temps libre.

Pour ne pas faire une phrase cliché, ce n’est qu’un au revoir ou un adieu?

(rires). Je préfère dire que c’est un adieu. Il ne faut jamais dire jamais mais pour le moment, je vois cela comme un arrêt complet. J’aimerais bien faire au moins une année complètement sans hockey. Et je voudrais aussi particulièrement remercier le Daring et leur souhaiter bonne chance pour la suite. Malgré ce qu’on peut entendre, c’est un club génial où je me suis vraiment éclaté. Et si ça peut donner la puce à l’oreille à certains Belges, ça peut être une bonne chose.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *