La Belgique est en demi-finale de la Coupe du Monde!!!

Allemagne-Belgique 1-2

Belgique: Vanasch, A.Van Doren, Luypaert, De Sloover, Boccard, Wegnez , Denayer, Gougnard, Boon, Briels  Van Aubel puis Hendrickx, De Kerpel, Kina, Meurmans, Dockier et Charlier.

Allemagne: Walter, Haner, T.Grambusch, Linnekogel, Weinke, M.Grambusch, Hauke, Müller, Ruhr, Herzbruch, Fuchs puis Meyer, Windfeder, Nguyen, Grosse, Miltkau et Wellen.

Les arbitres: Vazquez et Taylor.

Carte verte: 37′ Dockier.

Les buts: 14′ Linnekogel (1-0), 18′ Hendrickx sur pc (1-1), 49′ Boon (1-2).

Le voilà! Ce match tant attendu. Les Red Lions le savaient depuis longtemps. Ils devraient peut-être affronter l’Allemagne en quarts. Voilà qui est maintenant certain. En grande forme depuis le début du tournoi, les Allemands comptaient bien donner du fil à retordre aux Belges. Qui allait sortir vainqueur de ce quart aux airs de finale? Extrêmement difficile de pointer un favori… Ça sera du 50-50 et le match se jouera aux détails comme l’ont répété les joueurs.

Il n’y avait quasiment pas de round d’observation lors de ce quart de finale de prestige. L’Allemagne trouvait déjà un centre après deux minutes et dominait l’entame. Les Lions ripostaient en s’offrant le premier pc de la partie à la 7e. Le sleep d’Hendrickx était repoussé. Après une occasion de part et d’autre, Linnekogel, totalement esseulé dans le cercle, recevait la balle en face de Vanasch. Il ne se faisait pas prier et fusillait notre gardien d’un tir puissant (1-0). Les Allemands avaient trouvé l’ouverture juste avant la fin du premier quart. A nouveau, les Belges répondaient en provoquant trois pc consécutifs. Walter sortait le dernier sleep de Boon du gant.

Le deuxième acte était encore plus intense et voyait les Belges presser plus haut. Charlier trouvait le pc à la 18e. Hendrickx sleepait fort et Walter commettait une erreur en laissant filer la balle sous son corps (1-1). L’égalisation belge était tout de même méritée. Le reste de la première période était joué à un rythme élevé mais aucune des deux équipes ne parvenait à prendre l’avance avant la pause.

La rencontre montait définitivement en puissance. Les occasions se multipliaient de part et d’autre. Les Allemands manquaient des opportunités de but signées Grambusch et Miltkau tandis que Walter repoussait le sleep d’Hendrickx à la 37e. De Kerpel trouvait le pc à la 42e mais la phase était mal exécutée. Les Allemands répondaient en s’offrant leur premier pc. Les Belges demandaient la vidéo. Et obtenaient gain de cause pour un jeu dangereux.

Le score était toujours de 1-1 au moment d’entamer le dernier quart et le stress montait de plus en plus! Les deux équipes se montraient bien plus prudentes que lors des trois premiers actes.

A dix minutes du terme, Luypaert naviguait devant le cercle avant de passer à Briels. L’attaquant se retournait et tirait. Walter était à la parade mais Boon se trouvait au bon endroit pour glisser la balle sous le gardien!!! Les Belges étaient devant pour la première fois du match! Les Allemands faisaient sortir leur gardien à six minutes du terme et multipliaient les centres.

Les Red Lions étaient tout proches de l’exploit! La pression s’intensifiait mais la défense belge tenait bon. Après un match exceptionnel et de très haut niveau, les Belges s’offraient leur première demi-finale de Coupe du Monde!!!!

Bertrand Lodewyckx

Photo: FIH (archive)

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.