La razzia historique du Dragons, les coachs belges, Luypaert et Versavel parmi le Top 10 de la saison!

  1. Le Dragons écrit l’histoire. Les Anversois ont été couronnés pour la quatrième fois consécutive dimanche. Au sein d’un championnat de plus en plus relevé et où la concurrence est rude, les hommes de Jean Willems ont systématiquement répondu présent, en conservant une équipe avec les meilleurs éléments belges. Au-delà des performances sportives, c’est toute la politique d’un club qui doit être ici soulignée.
  2. Watducks. Voilà un autre club dont la réussite doit être récompensée. Le Wadu a aligné ses équipes messieurs et dames en finale et repart avec un titre historique pour les troupes de Lisa Letchford. Cette année pourrait bien sonner le début d’un nouveau cycle pour le club, qui peut compter sur des jeunes plein de talents, issus de l’une des meilleures écoles de jeunes du pays. Avec un habile mélange d’expérience et de jeunesse, les équipes fanions du club waterlootois ont trouvé la bonne formule pour rester au top dans les années à venir.
  3. Les Belges récompensés aux Hockey Awards. Si l’année passée avait déjà été historique pour la Belgique, notre petit Royaume s’est à nouveau imposé sur la carte du hockey mondial. Arthur Van Doren meilleur joueur et meilleur espoir mondial, Vincent Vanasch meilleur gardien et Shane McLeod meilleur coach, on aurait pu difficilement faire mieux. Et sans oublier tous les autres nominés, à l’instar de Victor Wegnez ou Aisling d’Hooghe !
  4. Nouveaux coachs belges. C’est une nouvelle génération de coachs plein de talent qui s’impose depuis quelques années en Belgique. Xavier de Grève, les frères Goldberg, Robin Geens, Xavier Reckinger ont prouvé qu’ils avaient entièrement leur place dans l’un des championnats les plus relevés d’Europe. Et si on les ajoute aux Jean Willems ou Pascal Kina, la Belgique dispose désormais d’un beau réservoir de coachs de haut niveau.
  5. L’Open League. Beaucoup se posaient des questions quant à cette nouvelle formule de championnat. Les équipes allaient-elles prendre cette compétition au sérieux, jouer le jeu à fond ? Les clubs disposaient-ils d’un vivier assez dense pour faire vivre ces équipes ? En organisant les finales Open League en même temps que les playoffs, la Fédération a en tout cas envoyé le bon signal. Et il semble bien que les clubs aient répondu présent pour confirmer les bonnes intentions de ce championnat. Vous retrouverez d’ailleurs un article consacré à l’Open League demain sur Tip-in.
  6. Gantoise. Si les dames du club espéraient mieux que d’échouer de justesse en demi-finale, elles ont néanmoins réalisé une très belle saison en terminant deuxièmes du championnat régulier. Et que dire des messieurs ? La véritable surprise de la Division d’Honneur ! Tout juste promus, les hommes de Pascal Kina ont fait honneur à leurs superbes nouvelles installations en terminant sixièmes du championnat !
  7. Le White Star et le Léopold. Les deux clubs ont également brillé dans les catégories messieurs et dames. Alors qu’on était habitué à voir les équipes promues faire directement l’ascenseur, les troupes d’Hugo Benhaiem et du duo Dorian Thiéry-Raphaël Mis ont réussi le bel exploit de se maintenir dans l’élite. Chez les messieurs, le White retrouvera la Division d’Honneur au terme d’une belle saison tandis que les Ucclois ont obtenu le dernier ticket européen en réalisant des superbes playoffs.
  8. L’Héraklès dans les Final 4 européen. Les Lierrois avaient déjà surpris tout le monde la saison passée en terminant à la deuxième marche de la compétition belge. Ils avaient ainsi obtenu l’opportunité de disputer leur première campagne européenne. Le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’elle est plus réussie. L’Héraklès s’est tout simplement qualifié pour le Final 4 de l’EHL ! Et si la tâche s’annonce très difficile face à Kampong, ils n’ont plus rien à perdre et ont déjà ravi tous les supporters belges.
  9. Loïck Luypaert et Louise Versavel. Les deux éléments du Braxgata se sont offert le titre de meilleur buteur et buteuse de Division d’Honneur. La force de frappe sur pc du Red Lion a fait la différence cette saison et il a également pris ses responsabilités sur stroke. La Red Panther a inscrit le plus de goals de plein jeu (16) et est aussi plutôt habile sur pc puisqu’elle en a transformé sept.
  10. Transferts réussis. Certaines nouvelles têtes du championnat belge n’ont pas mis beaucoup de temps à s’intégrer et à briller dans notre compétition. Le Léopold a fait renaître Kane Russel, plutôt discret à l’Antwerp tandis que le club a déniché un excellent arrière en la personne de Forgues. Un peu plus bas dans le classement, le Braxgata s’est offert les services de l’excellent Baart tandis que la Gantoise a pu compter sur son nouveau gardien Santiago et sur un métronome comme Salis pour s’offrir la sixième place. Domene et Jenness ont eux aussi fait parler d’eux en plantant un certain nombre de buts pour l’Orée et le Daring.
Bertrand Lodewyckx

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.