L’Australie remporte la Pro League aux dépens des Red Lions

Australie-Red Lions 2-3

Red Lions : Vanasch, A. Van Doren, Luypaert, Hendrickx, Boccard, Wegnez, Gougnard, Kina, Van Aubel, Charlier, Boon puis De Sloover, Denayer, Dohmen, Dockier, Plennevaux et Cosyns.

Les arbitres : Van Bunge et Grochal.

Cartes vertes: 4′ Wegnez, 35′ Hendrickx, 49′ Swann

Les buts : 9′ Mitton (1-0), 14′ Ogilvie (2-0), 29′ Govers sur stroke (3-0), 43′ Luypaert sur pc (3-1), 57′ Hendrickx sur pc (3-2).

Voilà enfin le clou du spectacle. Après six mois intenses, l’Australie et la Belgique se retrouvaient en finale pour se disputer le titre de la Pro League. Dès le début de la rencontre, on sentait nos Lions fébriles face à des Australiens déterminés. Arthur Van Doren était fauché par un Australien qui manquait son tir dès la 2e. Le défenseur s’écroulait et sortait du terrain en boitant. Il tentait un retour quelques minutes plus tard mais il demandait rapidement le changement, ne pouvant pas courir correctement….

Les hommes de McLeod n’y arrivaient pas lors du premier quart et se faisaient punir. A la 9′, Wegnez perdait la balle dans l’axe, le contre australien était rapide et Mitton recevait au 2e poteau. Il tirait entre les jambes de Vanasch (1-0). En fin de quart temps, Ogilvie était totalement seul en tête de cercle. La passe en retrait était la bonne et l’Australien avait tout le temps d’ajuster Vanasch en revers (2-0).

Le deuxième acte n’était pas meilleur de la part des Red Lions qui ne trouvaient aucune solution. La seule grosse occasion venait d’un centre lointain. Boon déviait en l’air et Kina surgissait. Il reprenait en un temps à hauteur du point de stroke mais le gardien australien avait un excellent réflexe du gant. A la 24′, Hendrickx sleepait sur le gardien. Cinq minutes plus tard, Luypaert partait seul et tentait de dribbler deux Australiens qui n’en demandaient pas tant. Ils récupéraient et filaient vers le but. De Sloover récupérait. Grochal sifflait d’abord dégagement mais l’Australie faisait appel à la vidéo. L’arbitre décidait d’accorder un stroke sévère pour une poussée dans le dos. Govers faisait 3-0…

Les Red Lions étaient mieux en deuxième période. Si ce n’est un envoi de Whetton sur Vanasch, c’était bien la Belgique qui avait le jeu en main. Les solutions n’étaient pas nombreuses et il fallait trouver les pc. Le premier sleep était stoppé par le gardien. A la 39′, les Lions s’offraient quatre pc consécutifs, sans pouvoir conclure. Hendrickx trouvait le poteau sur la 3e tentative. Un 5e pc était sifflé après appel à la vidéo. Le sleep d’Hendrickx était dévié en touche par le gardien. Les Lions faisaient le forcing et obtenaient un nouveau pc, le 7e de la partie. Le sleep était stoppé sur la ligne. Cosyns tirait à bout portant sur le gardien. Le 8e pc belge était sifflé à la 43′. Luypaert sleepait entre les jambes de Lovell (3-1). Les Belges étaient enfin récompensés de leur domination lors du 3e quart.

Il n’y en avait plus que pour les Lions lors du dernier acte. La balle ne voulait pas rentrer alors que les Australiens restaient solides en défense. Cosyns trouvait le pc à la 57′. Hendrickx plaçait parfaitement son sleep (3-2). Il restait deux minutes et quarante secondes à jouer. Vanasch sortait au profit d’un joueur de champ. Malgré une dernière offensive, les Belges devaient s’incliner…

Les Red Lions auront complètement loupé leur première période et ils l’ont payé cher. Malgré une meilleure deuxième mi-temps, ils n’ont pas trouvé la solution contre d’excellents Australiens. L’Australie remporte donc la première édition de cette Pro League et récupère la première place mondiale.

Bertrand Lodewyckx

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.