L’Australie s’impose sous le déluge

Red Lions-Australie 0-2

Red Lions: Vanasch, A.Van Doren, Luypaert, Hendrickx, Boccard, Kina, Wegnez, Gougnard, Boon, Briels, Charlier puis De Sloover, Denayer, Dockier, Cosyns, Plennevaux et Dohmen.

Les arbitres: Bale et Shaikh.

Carte verte: 34′ Plennevaux

Les buts: 19′ Govers (0-1), 59′ Govers (0-2).

Après la brillante victoire des Red Panthers, les Red Lions montaient sur le terrain sous les hourras d’un public venu nombreux. Les supporters ne s’étaient pas trompés, il s’agissait du duel entre les deux meilleures équipes de la Pro League et probablement du monde. Felix Denayer fêtait aujourd’hui sa 300e sélection avec les Red Lions.

Les Australiens dominaient clairement les débats lors du premier quart. Vanasch était heureusement dans un grand jour et repoussait toutes les occasions adverses, dont deux sleeps puissants de Govers. Les Lions se réveillaient en fin de premier quart. Plennevaux récupérait d’ailleurs dans les 25 adverses et filait vers le cercle. Au lieu de shooter, il cherchait la passe et cédait à Cosyns. L’attaquant recevait la balle un peu derrière lui et tentait sa chance. Le gardien était bien sorti à sa rencontre.

Les Belges poursuivaient sur leur lancée lors du début du 2e quart mais il ne s’agissait qu’un sursaut d’orgueil puisque les Australiens reprenaient rapidement le contrôle des échanges. A la 19′, Govers était au bon endroit pour reprendre en un temps et pousser au fond (0-1). Les troupes d’un certain Colin Batch voulaient enfoncer le clou et s’offraient un double pc, non concluant. Tandis que Vanasch sortait encore quelques arrêts importants, Charlier et Hendrickx signaient les deux occasions belges. Les Lions avaient commis trop de déchets techniques lors de cette première période pour revendiquer plus. Il faut également souligner la qualité de la défense australienne et du rythme imposé par les Kookaburras.

La balle filait d’un cercle à l’autre lors du 3e quart mais c’est l’Australie qui s’en sortait le mieux en trouvant le pc à la 38′. La défense belge repoussait. Craig tirait en revers une minute plus tard mais Vanasch était au bon endroit. Il devait à nouveau s’interposer dans la foulée. Les Lions réagissaient en s’offrant un pc à la 40′. Le sleep d’Hendrickx bondissait sur la guêtre du gardien. Les Lions s’offraient une nouvelle tentative deux minutes plus tard. Hendrickx sleepait mais son envoi était dévié fautivement. Boon s’élançait. Son sleep connaissait le même sort. La balle ne voulait toujours pas rentrer. Les Belges étaient mieux dans cette deuxième mi-temps.

La pluie battante venait interrompre le match à douze minutes du terme. Après deux, trois minutes de pause, les vingt-deux acteurs remontaient sur le terrain. Le déluge refaisait son apparition juste à ce moment-là. Les arbitres interrompaient le match à nouveau. Cette pause-ci durait près de dix minutes. Vanasch était ensuite directement mis à contribution et il repoussait deux fois de suite. La pluie ne cessait pas et la balle avançait de plus en plus lentement. Malgré les premières flaques qui se formaient, les arbitres ne voulaient pas stopper la rencontre.

Les Lions obtenaient un pc à trois minutes du terme. Hendrickx sleepait à côté, pas aidé par le terrain détrempé. McLeod faisait descendre Vanasch dans la foulée. Les dernières offensives belges ne donnaient rien. Govers poussait dans le goal vide à trente secondes de la fin (0-2).

Les Red Lions devaient s’incliner face à un adversaire plus fort aujourd’hui.

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.