Le championnat à la loupe: Le Racing et le Léopold(2/6)

La reprise c’est déjà dimanche. Vous ne vous souvenez déjà plus du gagnant, du transfert de l’année ou des équipes qu’il faudra suivre cette saison ? On vous rafraîchit la mémoire, en vous présentant chaque jour deux équipes du championnat honneur.

Le Racing:

Depuis quelques années, le club ucclois propose un noyau toujours plus attirant, fait de grands noms et de jeunes prometteurs. Mais chaque saison, les Rats calent en chemin et courent toujours après ce fameux titre. Cette saison-ci sera-t-elle la bonne? Difficile à dire. Lorsqu’on observe le noyau dirigé par Xavier Reckinger, il est encore meilleur que celui de la saison 2017-2018. Si quelques départs ont fait mal, comme ceux de Tommy Willems, Max Lootens ou Michel Van Rysselberghe, les arrivées les ont vite fait oublier. Avec des joueurs de la trempe de Woods, Wegnez et le jeune Delavignette, la relève est assurée. Ajoutez à cela l’Espagnol Torras et vous aurez une équipe plutôt séduisante. Etre présent au bon moment, voilà le grand défi du Racing cette année.

Le transfert sortant qui fait mal :

Max Lootens. Malgré son jeune âge, le défenseur était l’une des pièces maîtresses de l’arrière-garde uccloise. Sur papier, ses remplaçants Delavignette et Woods sont à la hauteur. A eux de le prouver.

Le transfert entrant qui fait du bien :

Victor Wegnez. Difficile de trancher entre toutes les bonnes arrivées. Celle du Red Lion va permettre à Boon de remonter en attaque et de dynamiser l’entrejeu. Si Meurmans et Truyens sont des travailleurs de l’ombre et de parfaites plaques tournantes, Wegnez a la capacité d’effacer un adversaire et de jouer rapidement vers l’avant.

Le Léopold:

Les troupes de Robin Geens ont été impressionnantes lors des playoffs. Le groupe se connaît bien, est homogène et quelques joueurs sortent du lot sans pourtant avoir un comportement de star. S’ils parviennent à afficher la même envie avec de grandes ambitions, les Léomen peuvent aller loin dans cette compétition. De là à parler de titre? La différence se fera, comme toujours, dans les détails. S’ils sont dans un bon jour, Brunet&cie peuvent  battre tout le monde.

Le transfert sortant qui fait mal :

Le seul départ à signaler est celui de Julien Plennevaux. Sans faire d’étincelles, le défenseur était une valeur sûre de l’effectif ucclois.

Le transfert entrant qui fait du bien :

Nicolas Poncelet. Après une saison marquée par des problèmes de blessures, le défenseur est de retour dans son club formateur. Solide au duel et capable de belles percées offensives, il apportera certainement beaucoup au o.

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c’est donc un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.