Le dossier: Questions d’argent

Tout le monde il veut seulement la thune’, vocalisait Angèle, la nouvelle coqueluche blonde du public belge. Si la chanteuse n’a rien à voir avec le hockey, la thune, le pèze, le fric fait partie des débats des bords de terrain. Notamment pour les transferts. Alors, il gagne combien Tom Boon ?

Il faudra vous habituer à ce genre de questions-chocs auxquelles on ne va pas répondre. L’argent et la rémunération des joueurs restent encore un sujet relativement tabou. Mais il vient d’où cet argent ? Comment les clubs font-ils pour suivre ? Les salaires vont-ils continuer à augmenter ? Voilà quelques questions auxquelles on va tenter de répondre.
Ce qui est certain, c’est qu’en dix ans, les budgets consacrés aux équipes premières ont explosé, surtout en DH. « Le premier étranger qui était vraiment payé au Léo, c’était Lucas Rossi, en 2010, je pense. Pour les autres, on parlait de défraiements assez basiques », retrace Nicolas Leeuw, président du Léopold et ancien trésorier du club. « En ce qui concerne l’encadrement, il n’y a pas eu tellement d’inflation. Mais pour les joueurs… J’ai commencé comme trésorier en 2014 et à l’époque, il devait y avoir seulement Rossi et Mazzilli qui étaient payés. Mais les clubs font monter les enchères depuis pas mal d’années, il a donc fallu s’aligner ».
Les joueurs sont bien payés en Belgique. C’est du moins ce qu’on entend régulièrement. Comment les clubs sont-ils parvenus à suivre cette inflation ? La première réponse est la plus logique. Le nombre de pratiquants en Belgique a doublé depuis fin 2009. Plus de membres, plus de cotisations, plus d’argent. « Notre nombre de membres a doublé en un peu moins de dix ans », se félicite Roel Soetens, président du club de Louvain. « L’impact n’est pas direct, mais qui dit plus de membres, dit plus de marge de manoeuvre pour beaucoup d’éléments. Mais aussi plus de bénévoles prêts à nous aider et à mettre leur expertise dans divers domaines au service du club», poursuit-il.
« La cotisation au Léo est un peu plus élevée que dans d’autres clubs, il ne faut pas se voiler la face. Nous sommes maintenant limités en termes du nombre de membres. Nos terrains sont tout le temps occupés », enchaîne le président du matricule ucclois.


Sources de revenus


« Le sponsoring peut apporter pas mal de fonds, notamment pour les transferts. Je pense tout de même qu’il ne doit pas y avoir énormément de différences entre les clubs de Division d’Honneur », estime Nicolas Leeuw. La visibilité et les valeurs du hockey séduisent de plus en plus. Nos Red Lions sont champions du Monde et d’Europe. De quoi logiquement attirer les sociétés désireuses de s’afficher avec ce sport en pleine croissance. « Je pense qu’il y a encore beaucoup de potentiel pour le hockey, mais ça ne va pas tomber comme ça », tempère le président de Louvain. « Cela demande du temps, de l’énergie et les grosses entreprises qui veulent investir dans notre sport sont encore rares. Pas assez de visibilité ou déjà présentes dans une autre discipline ». Selon l’un des responsables sportifs du club, le budget sponsoring est dix fois plus important qu’il y a dix ans.
Cotisations, sponsoring… Autre chose messieurs ?
« Nous avons un club des entreprises au Léopold qui fonctionne bien et dont les bénéfices vont aux équipes premières », ajoute le prési rouge et blanc, qui cible également la bonne gestion du club aux multiples disciplines. Gestion, expertise, implication des bénévoles sont aussi les termes qui reviennent du côté Universitaires, dont le bar est une source de revenus clé. « Ce sont les membres du club qui font tourner le bar. Ils sont très impliqués et cela rapporte bien plus que si on devait en confier la gestion à des personnes extérieures. Si demain, l’élément bar tombe, on doit revoir tout notre budget », souligne Gilles Van Lembergen, responsable sportif des équipes adultes de Louvain.


Comment réussir son mercato ?

….


Pour continuer à l’article cet article, rendez-vous ce vendredi dans votre espace abonnés après vous être connecté.

Pas encore abonné? Vous voulez lire le meilleur du hockey belge et international tous les mois dans votre magazine Tip-in?

Photo: Laurent Faucon

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.