Le Dragons sur le toit du hockey belge pour la quatrième année consécutive!

Watducks-Dragons 4-4

Watducks: Vanasch, Van Strydonck, Charlet, Van Oost, Penelle, Boccard, Dohmen, Gougnard, M.Capelle, Pangrazio, Ghislain puis De Saedeleer, Masso, Cabuy, L.Capelle et Masso.

Dragons: L.Van Doren, Hendrickx, A.Van Doren, Poncelet, Celis, Rombouts, Denayer, Wegnez, Verheijen, Van Aubel, Thys puis Rubens, Raes, Van Bocrijck, Stockbroekx et Luyten.

Les arbitres: MM. G.Uyttenhove et N.Marchant.

Cartes vertes: 26′ Cabuy, 42′ Verheijen

Carte jaune: 54′ Ghislain.

Les buts: 1’Van Aubel (0-1), 16′ M.Capelle (1-1),  23′ Thys (1-2), 25′ Van Aubel (1-3), 49′ Ghislain (2-3), 61′ Raes (2-4), 64′ Charlet sur pc (3-4), 70′ Charlet sur pc (4-4)

Si le Dragons avait terrassé le Watducks lors de la manche aller jeudi, tous les compteurs ou presque étaient remis à zéro. Selon la nouvelle formule, une simple victoire des Waterootois, quel que soit le score, forcerait les deux équipes aux shoot-outs. Les Anversois pouvaient se contenter d’un nul. Les deux équipes se rassemblaient une dernière fois avant le match sous les cris de supporters déchaînés et dans la fumée des fumigènes du Dragons et du Watducks.

Le moins que l’on puisse écrire, c’est que le Dragons ne venait pas pour jouer le match nul. Après seulement une minute de jeu, Van Aubel surgissait devant son adversaire sur une passe d’Arthur Van Doren. Il déviait subtilement pour déjà offrir l’avance à son équipe (0-1). Vanasch s’interposait ensuite à la 6e avant que le tir de Thys ne trouve le poteau à la 9e. Pour le même prix, le Dragons menait de deux buts après dix minutes de jeu. La réaction du Watducks passait par un premier pc à la 10e. Non concluant. Cela avait au moins le don de réveiller les hommes de Coche de Grève qui poussaient pour égaliser. Après plusieurs incursions dangereuses, Pangrazio réceptionnait un long flick près de la ligne de fond. Il centrait et Max Capelle plongeait. Sa déviation en un temps trouvait le fond des filets. Superbe! Le Watducks réalisait la bonne opération juste avant la fin du premier quart.

Après quelques minutes d’observation, Thys faisait 1-2 à la 23e. Wegnez centrait vers le point de stroke. Thys surgissait alors et déviait au fond juste devant Vanasch. Charlet venait de faire l’erreur de lui laisser un mètre dans le cercle (1-2). Van Aubel enfonçait le clou deux minutes plus tard. Après un solo qui a effacé trois joueurs, il était au rebond. Vanasch repoussait. La balle revenait à l’attaquant qui poussait au fond (1-3). L’efficacité du Dragons était impressionnante! La réaction du Watducks passait à nouveau par un pc. A nouveau mal bloqué… Le reste du deuxième acte voyait la balle filer d’un cercle à l’autre, mais sans que cela n’aboutisse sur des occasions franches. Les Waterlootois retournaient au vestiaire le moral dans les chaussettes et avec un gros défi à relever en seconde période.

Le Watducks multipliait les courses vers l’avant mais le bloc défensif adverse était bien en place. A la 39e, Thys était tout près de marquer le but du K.O d’un angle impossible. Son tir revers bondissait sur le poteau. Quelques minutes plus tard, Vanasch devait s’interposer à deux reprises pour conserver le 1-3. Dès que Gougnard&cie voulaient se porter vers l’avant, la défense anversoise fermait la boutique à une vitesse impressionnante. De son côté, le Watducks manquait quelque peu d’imagination pour surprendre les triples champions en titre. A la 48e, Pangrazio se détachait du press d’Hendrickx et tirait vers le but. Son envoi passait tout juste à côté. Le Watducks assiegeait le cercle adverse et était récompensé à la 49e. Ghislain trouvait le chemin du but dans un angle fermé (2-3). On venait de vivre un troisième quart très intense et le suspense était relancé juste avant le dernier acte.

Les Waterlootois ne lâchaient rien et continuaient à se porter vers l’avant. Le centre de Max Capelle passait tout près du stick de Pangrazio, placé au deuxième poteau pour la déviation. La mission du Watducks devenait de plus en plus difficile au fil des minutes qui s’écoulaient. Masso butait sur Loic Van Doren à dix minutes du terme. Sur le contre, Wegnez trouvait Raes d’une superbe passe revers. L’attaquant se présentait devant Vanasch et le fusillait d’un flat surpuissant (2-4). La messe était dite. Mais visiblement pas pour le Watducks qui sortait son gardien. Mr.Marchant sifflait pc pour les Waterlootois. Charlet dépoussiérait la lucarne du but pour faire 3-4. Il restait cinq minutes à Dohmen&cie pour réaliser l’exploit de marquer deux buts avant le coup de sifflet final. Le Dragons se retranchait dans sa moitié et se battait sur tous les duels. Les incursions waterlootoises se multipliaient, sans succès. Le dernier pc du Watducks ne changeait rien, même si Charlet plaçait entre les jambes de Loic Van Doren.

Malgré une volonté sans faille, le Watducks devait s’incliner face au réalisme et à l’expérience des finales des triples champions en titre. Le Dragons aura une fois de plus répondu présent au bon moment pour s’offrir un quatrième titre consécutif. Un exploit digne des plus grands!

 

 

Bertrand Lodewyckx

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.