Le Hockey belge et le public hollandais au Top, le Hockey allemand et l’Espagne font un flop

Top 5

  1. Le Hockey belge. Jamais de son histoire, la Belgique n’avait envoyé ses équipes féminines et masculines en finale de l’Euro. Jamais de son histoire, l’équipe masculine de hockey belge n’avait battu les Pays-Bas lors de la compétition européenne. Jamais les Pays-Bas n’avaient subi une telle défaite lors de l’Euro. Jamais les Red Panthers ne s’étaient qualifiées pour la finale européenne. Pour toutes ces raisons, le hockey belge est rentré dans l’histoire lors de cet Euro 2017 et les Red Panthers et les Red Lions ont fait briller tout un pays sur la scène européenne. Merci à eux !
  2. Le Wagener Stadium. Le précédent stade était déjà grandiose et avait accueilli certains des plus grands moments de l’histoire du hockey. Le nouveau stade est encore plus impressionnant. Grâce aux tribunes supplémentaires installées pour l’occasion, le Wagener Stadium pouvait accueillir pas moins de 10.0000 personnes! Tout a été parfaitement pensé. Certainement de quoi donner des idées à la Belgique en vue de la future Hockey Pro League mondiale.
  3. Les Red Panthers. La dernière fois qu’on avait vu les Red Panthers après une rencontre officielle, elles avaient presque les larmes aux yeux, après leur défaite aux shoot-outs face à l’Espagne à la Rasante. Deux mois plus tard, on retrouvait Anouk Raes&cie avec les mêmes larmes au bord des yeux. Mais des larmes de joie. Les yeux brillants et le sourire jusqu’aux oreilles, les Panthers achevaient un superbe tournoi par une médaille d’argent amplement méritée. Personne ne les attendait mais elles ont créé l’exploit. Le début d’un nouveau cycle pour une équipe qui a connu des moments très difficiles ces dernières années. La juste récompense après de longs mois de travail de l’ombre.
  4. Le public hollandais. Forcément, tout le monde n’aime pas la variété néerlandaise. Forcément, le public hollandais a joué un grand rôle dans la victoire de son équipe en finale contre les Red Lions. Mais il faut le reconnaître, les supporters ont rendu l’évènement encore plus spécial. Des milliers de spectateurs vêtus d’orange ont répondu présent quasiment tous les jours. Les tribunes n’étaient que rarement vides et que dire alors de l’ambiance lors des deux derniers jours de compétition ? Tout simplement incroyable !
  5. Les Red Lions. Même s’ils sont certainement les premiers à être terriblement déçus de l’issue de cet Euro, les Belges méritent amplement leur place dans ce Top 5. De l’avis de tous, ils ont été la meilleure équipe de la compétition. Ils ont écrit l’histoire et placé la Belgique au sommet du hockey européen et mondial. Les Red Lions font définitivement des très grands du hockey. Et même avoir manqué la médaille d’or ne leur enlèvera pas ça.

Flop 5

  1. Le hockey allemand. C’est la première fois de toute l’histoire de l’Euro que ni l’équipe masculine, ni l’équipe féminine ne ramènent de médaille. L’Allemagne a systématiquement été battue par l’Angleterre en petite finale. Leur tournoi n’a pas d’ailleurs été fabuleux, à l’image des Messieurs qui n’ont jamais réussi à trouver la bonne carburation et ont été mis en doute par une équipe comme l’Irlande. Le temps de la remise en question ?
  2. Une seule séance de shoot-outs. Les Red Lions et les Allemands ont été les seuls à nous en offrir une de tout le tournoi. Et quelle séance ! On aurait peut-être aimé voir plus de shoot-outs dans les matchs à élimination directe. Tant que ça n’impliquait pas les Belges…
  3. L’Espagne. Mis à part un match très tactique face à des Lions pas du tout dans le coup, l’équipe masculine espagnole n’a pas réellement brillé. S’ils terminent à la cinquième place devant l’Irlande, Santana (excellent pendant tout le tournoi) &cie ont entamé la compétition par une défaite 7-1 contre les Pays-Bas avant de concéder le nul contre l’Autriche. En matchs de classement, l’Espagne n’a pas non plus convaincu avec des courtes victoires contre l’Irlande (1-0) et contre la Pologne (2-1).
  4. La sécurité derrière les buts. Plusieurs personnes ont été blessées et certaines même emmenées à l’hôpital après avoir été percutées de plein fouet par une balle lancée à toute vitesse. Les speakers insistaient d’ailleurs le dernier jour de la compétition pour que les spectateurs s’installent en priorité derrière les filets de protection et non à droite ou à gauche de ceux-ci. Faut-il élargir les filets à toute la largeur du terrain ? Ne plus placer de tribunes derrière les buts ? Sensibiliser les supporters pour qu’ils restent attentifs à la moindre balle qui pourrait arriver dans leur direction ?
  5. La deuxième mi-temps de la finale des Red Lions. Lorsqu’on observe les statistiques, les Pays-Bas ont dominé toute la rencontre. Plus de pc, bien plus de pénétrations de cercle, toutes allaient en faveur des Hollandais. Jusqu’au début de la 2e période, les Belges faisaient le match parfait. Peu d’occasions mais deux buts pour et aucun contre. Puis est arrivé le 2-1. Le tournant du match. Les Red Lions, sous la pression d’un public 100% hollandais, ont perdu leur jeu, ne se sont créés que peu d’occasions et ont reculé. Une deuxième mi-temps d’un niveau inférieur à celui affiché pendant tout le tournoi. Et face à des Néerlandais survoltés, ça ne pardonne pas…
Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Une réflexion sur “Le Hockey belge et le public hollandais au Top, le Hockey allemand et l’Espagne font un flop

  1. Un des plus grands flops a été le manque de places disponibles pour les supporters belges. A qui la faute? Fédé belge ou hollandaise? Dommage car le douzième homme fait parfois la différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.