Le Léo prend une option sur le dernier ticket européen

Léopold-Racing 3-1

Léopold : Henet, Russel, Forgues, Eaton, J.Plennevaux, Brunet, Cuvelier, Coisne, Thiéry, A.Verdussen, Degroote puis De Trez, Englebert, Zimmer, Lemaire et Muschs.

Racing : Gucassoff, Harte, Lambeau, Vanwetter, Lootens, Au.Meurmans, Truyens, Boon, Willems, Charlier, Garcia puis Van Rysselberghe, Weyers, Versluys et de Chaffoy.

Les arbitres : MM.G.Uyttenhove et M.Pontus

Cartes vertes : 15’ De Trez, 22’ Au.Meurmans, 37’ Degroote, 58′ Boon.

Carte jaune: 58′ Degroote.

Les buts : 13’ Russel sur pc (1-0), 16’ Boon sur stroke (1-1), 43’ Englebert (2-1), 46’ Zimmer (3-1).

Moins d’une semaine après avoir connu la terrible déception d’une défaite aux shoot-outs, le Léopold et le Racing entamaient cette journée de playoffs pour se disputer le dernier ticket européen. Le derby entre les deux équipes uccloises s’annonçait serré et indécis. Et si on pouvait éventuellement s’attendre à un duel tactique et fermé, les premières escarmouches survenaient tôt dans le match. Boon, de Chaffoy puis Versluys tentaient lors des dix premières minutes mais Henet était chaque fois au bon endroit. A la 13e, Zimmer forçait le pc sur l’une des premières occasions du Léo. Le sleep de Russel en pleine lucarne était imparable (1-0) !

La réponse des troupes de Reckinger ne se faisait pas tarder. Trois minutes plus tard, Lootens s’infiltrait dans le cercle et s’apprêtait à tirer. Il était poussé fautivement dans le dos. Pontus sifflait stroke. Boon plaçait dans le plafond pour égaliser (1-1).

Le deuxième quart était moins animé. Arthur Verdussen alertait Gucassoff d’un beau smash coup droit. Boon répondait sur pc mais son envoi était sorti du gant par Henet. A la 32e, Englebert passait tout près du 2-1. Sa déviation passait juste à côté. Malgré un nouveau pc pour le Racing, le score restait figé à 1-1 à la pause.

Le 3e acte allait être marqué par l’efficacité du Léopold. Sans réellement dominer mais en bloquant bien son adversaire tactiquement, le Léo allait prendre l’avance à la 43e. Englebert recevait bord cercle et smashait en revers. Son tir puissant filait tout droit dans le plafond du but (2-1). Le jeune attaquant ne semblait pas lui-même croire avoir marqué un aussi beau but. Trois minutes plus tard, il était à la base du 3-1. Il conservait bien la balle avant de passer en retrait à Zimmer, qui tirait en revers. Son envoi s’écrasait sur le poteau avant de continuer dans le but (3-1). Le Racing forçait un pc à la 52’ mais Henet était à nouveau au bon endroit.

Le quatrième quart voyait le Racing tenter de revenir au score mais on sentait Boon&cie peu inspirés et incapables de trouver la solution dans le bloc défensif adverse. Les Rats sortaient leur gardien mais cela ne changeait pas grand-chose. Le Léopold aura eu le don de garder une rigueur défensive qui a déjoué les plans de l’adversaire et a fait preuve de pas mal de sang-froid devant le but. Suffisant pour venir à bout d’un Racing loin d’être dans un grand jour.

« Je n’ai pas eu une saison facile avec peu de temps de jeu. Mais le coach m’a fait confiance aujourd’hui et j’ai pris ma chance« , soulignait le jeune Dylan Englebert. « On a réussi à très bien rester en place défensivement aujourd’hui et nous devrons continuer comme cela dimanche. Tous les compteurs seront remis à zéro« .

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.