Le Léopold, Shane McLeod et les Red Lions au Top, la salle des Trois Tilleuls fait un flop

Top 3

  1. Le Léopold. Les Ucclois sont les seuls à avoir engrangé le maximum de points avant la courte trêve. Les hommes de Max Bergez ont surtout pris un ascendant psychologique sur le champion en titre en les battant deux fois en deux jours (vendredi et dimanche). Le Léo dispose de la 2e meilleure attaque du championnat et de la meilleure défense.
  2. Shane McLeod et les Red Lions. Voici un coach et son équipe qui sont sur un nuage depuis leur titre mondial, il y a un peu plus d’un an. Samedi soir, l’entraîneur néo-zélandais a été élu coach de l’année au Gala du Sport tandis que les Red Lions étaient sacrés équipe de l’année.
  3. Le Racing se rebelle, le Watducks 2e. Les Rats, plutôt en mauvaise posture depuis le début de la saison, se sont donnés un peu d’air hier. Les quatre points acquis contre l’Amicale Anderlecht et contre le Baudouin leur permet de revenir à un point de la 6e place des Anderlechtois. Grâce à une victoire et un résultat encourageant face au White, le Watducks se hisse en deuxième position du classement. Reste à voir ce que cela donnera sans les internationaux (Boccard, Ghislain et Willems) qui devront partir en Pro League.

Flop 3

  1. La salle des Trois Tilleuls. Le choix des salles qui accueillent la Division d’Honneur fait parfois débat. C’était le cas hier. Pas de bar ouvert, tribunes trop petites pour accueillir tout le monde et trous dans le toit d’où perlait la pluie. Il a fallu faire appel à une personne pour essuyer les gouttes qui tombaient sur la surface de jeu…
  2. Erembodegem, finalement non. Quatre rencontres dames et deux matchs messieurs y étaient prévus respectivement jeudi et vendredi soir. Mais jeudi matin, la fédération a dû prévenir tout le monde en catastrophe et déplacer les rencontres pour « des raisons de force majeure ».
  3. Un malaise installé en Red Panthers? Publiée par la RTBF, l’interview d’Anouk Raes  à propos de la crise du hockey féminin belge a fait beaucoup parler. Entre retraites forcées, manque de leadership et perte de contrôle du groupe, les propos de l’ancienne capitaine de Panthers n’ont pas été tendres. Preuve d’un malaise qui règne dans le hockey féminin?
Bertrand Lodewyckx

Photo: Laurent Faucon

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.