Le match du dimanche: Le White Star proche de la surprise face à l’Orée

Orée-White Star 3-2

Orée: Thieffry, Ferec, L.Cole, Beckers, Willockx, Simar, Masson, de Paeuw, Masso, Callioni, Domene puis Solano, Sidler, Branicki, Lockwood et S.Cole.

White Star: Mittrota, Aerts, Gucassoff, Faveyts, Barrat, Freyling, Nani Use, Bigare, Desmet, Devreker, Mengibar puis  Mathieu, Debroux, Van Bogaert et Eeckhout.

Les buts: Freyling sur stroke (0-1), 16′ Callioni (1-1), 32′ Callioni (2-1), 40′ Callioni (3-1), 61′ Debroux (3-2).

L’Orée est parvenue à se sortir du piège tendu par son adversaire aujourd’hui. Avec un peu plus de réalisme, le White Star aurait pu repartir de Woluwé avec les trois points. Les Everois ne sont plus loin de décrocher leurs premières unités.

Tout avait bien commencé pour les troupes de Grégory Herman puisqu’elles obtenaient un stroke après une minute trente de jeu. Freyling se chargeait du 0-1. La riposte oréenne était rapide mais pas directement efficace. Malgré quelques occasions franches, il fallait attendre la 16e pour que Callioni ne pousse au fond, à la conclusion d’un contre rapide (1-1).

L’Orée poussait pour doubler la mise. Le White était tout proche d’en profiter en début de second quart mais on ne se trouvait pas en zone de conclusion. Les actions se succédaient dans les deux cercles et c’est finalement Callioni, très en forme ces dernières semaines, qui était au bon endroit pour faire 2-1. Malgré de belles intentions et des occasions franches, les Everois ne parvenaient pas à trouver le chemin des buts.

Un scénario qui allait d’ailleurs se répéter tout au long de la seconde période. L’Orée ne parvenait pas à bien gérer les moments du match et laissait son adversaire apporter le danger devant. Vous aurez deviné qui était là dans le cercle pour le 3-1. Callioni évidemment! Le White Star obtenait plusieurs pc dans la foulée, sans pouvoir revenir au contact lors du 3e quart.

Le dernier quart était électrique, la balle filant dans tous les sens. A neuf minutes du terme, Debroux se fendait d’un joli but. Il smashait en revers une balle bondissante. Thieffry ne pouvait rien faire. Les Everois donnaient tout pour égaliser. Sans succès. Si la frustration était présente des deux côtés, on pouvait se satisfaire d’avoir assuré l’essentiel pour l’Orée tandis que le White Star a montré de belles choses.

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.