Le Top 10 des Red Lions à la Coupe du Monde

Pendant près d’un mois, les Red Lions nous ont fait vibrer, parfois un peu douter. Ils nous ont procuré des moments de joie immenses qui resteront gravés à jamais dans l’histoire du hockey belge. Nous avons (modestement) tenté de déterminer un Top 10 des stats, des moments, des personnalités les plus marquantes de l’équipe belge lors de cette Coupe du Monde.

1. L’équipe. S’il y a des joueurs qui sortent du lot et que nous épinglerons plus tard dans ce classement, c’est bel et bien l’équipe qui est allée chercher ce magnifique trophée. Une vraie famille comme l’ont souligné les joueurs. Une famille composée de tous les joueurs présents à la Coupe du Monde et ceux restés en Belgique, de tout un staff et pas seulement les entraîneurs, de tous ceux qui entourent les Red Lions et qui ont permis à tout ce groupe de surmonter les épreuves pour soulever la Coupe hier!

2. Simon Gougnard. Que retenir de son tournoi? Ses incroyables chevauchées vers l’avant qui ont fait mal à toutes les défenses? Ses nombreux assists ou ses propres goals? Au-delà d’une compétition où il a clairement été l’un des meilleurs Red Lions, le milieu de terrain de 27 ans a surtout fait preuve d’une mentalité hors-norme, d’un caractère résistant à toute épreuve. Lui qui a perdu son père en plein tournoi n’a jamais rien laissé transparaître et a rarement évoqué le sujet. Cette épreuve l’a certainement galvanisé, l’a rendu plus fort. Il a mis toute sa détermination au service de son équipe. Il n’aurait pas pu rendre un plus bel hommage à son papa!

3. Tout un staff derrière les Red Lions. Si le travail effectué par Shane McLeod est mis en avant par tout le monde, il est lui-même le premier à souligner la qualité de son staff. Entre McLeod, Van den Heuvel et Fulton, il règne une entente parfaite. Le calme, le volcan et l’équilibre entre les deux. Sans oublier les kinés, préparateurs physiques, analystes vidéos etc. qui ont si bien travaillé en équipe pendant ce tournoi long de presque un mois.

4. Arthur Van Doren. On doit encore vous rappeler qu’il n’a que 24 ans, qu’il a été élu meilleur joueur du monde, deux fois meilleur espoir du monde et qu’il vient d’être couronné comme le meilleur joueur de la Coupe du monde? Le maestro de la défense belge mérite tous les superlatifs et a largement assumé son statut. Pendant tout le tournoi, il a tourné, selon les statistiques de la FIH, à une moyenne de 48 passes par match. En sept rencontres, le seul adversaire à l’avoir battu dans ce secteur est Scott Tupper (Canada) et le seul coéquipier est Loïck Luypaert (contre l’Afrique du Sud). Arthur Van Doren était souvent à l’assist, a dirigé la défense, récupéré un nombre incalculable de balles et a été impressionnant à la relance. Le plus grand joueur de la planète hockey en ce moment!

 

5. Vincent Vanasch. C’est l’un des héros de la finale. Pas tellement mis à contribution tout au long du tournoi, il s’est pourtant montré décisif à de nombreuses reprises. En finale, il savait qu’il allait mener son équipe vers le titre du champion du monde. Il était convaincu qu’ils remporteraient les shoot-outs. Il a dégoûté les Hollandais lors d’une séance de shoot-outs qu’il a parfaitement maîtrisée. Quelques uns des meilleurs joueurs du monde se sont cassés les dents à vouloir marquer contre lui. Plus que jamais The Wall.

6. 0 pc contre l’Allemagne. Cette statistique-là restera certainement gravée dans les mémoires. Face à une redoutable équipe d’Allemagne, excellente offensivement, les Red Lions n’ont tout simplement concédé aucun pc! C’est lors de cette rencontre que la structure et la rigueur défensive des Belges s’est confirmée aux yeux du monde entier.

7. Florent Van Aubel.

Son petit sourire quelques instants avant de s’élancer pour son shoot-out lors de la mort subite voulait tout dire. Il était habité d’une confiance et d’une sérénité à toute épreuve. C’est lui qui remet les Belges sur les rails lorsqu’ils sont menés 2-0. C’est lui qui force Hertzberger à marquer pour ne pas voir le titre s’envoler. S’il n’a pas marqué de but du tournoi, il a marqué les esprits. Il a marqué la Coupe du monde de son empreinte en effectuant un gros travail défensif et en étant aux quatre coins du terrain. Il n’y a pas qu’une seule façon de marquer.

8. Alexander Hendrickx. Le défenseur belge a terminé meilleur buteur de la Coupe du monde à égalité avec Blake Govers. Depuis quelques années, il travaille d’arrache pied pour prendre sa place dans cette équipe tellement talentueuse. Parfois sur la sellette ou un peu juste, il n’a jamais abdiqué. Avec ses sept goals inscrits, il est l’un des artisans du titre mondial des Red Lions. Son transfert à Pinoké lui a certainement fait beaucoup de bien. Au-delà de ses buts, il a été excellent en défense et s’est même offert quelques belles relances balle au stick. Il a pris une nouvelle dimension lors de ce tournoi.

9. Stockbroekx, Dohmen, Kina et Meurmans. En voilà quatre qui ont vécu une Coupe du monde un peu particulière. Tirons d’abord notre chapeau à Dohmen et Stockbroekx. Très gros travailleurs, ils ont le goût de l’effort et se donnent sans compter. Surpuissant sur le terrain, Manu a dû malheureusement quitter prématurément le tournoi sur blessure. Dohmen a lutté contre la maladie. Il est passé par des souffrances terribles pour aider son équipe. Sa santé était la priorité et il a encore galéré avant de revenir en Belgique. Ceux qui les ont remplacé n’ont pas eu besoin de beaucoup de temps pour parfaitement s’adapter. Leur faculté à rentrer directement dans leur tournoi a été impressionnante!

10. Le but d’ouverture de Denayer. Les Red Lions auront donc marqué le premier et le dernier goal de la Coupe du monde. Florent Van Aubel s’est joué de Blaak aux shoot-outs, Denayer a marqué l’un des plus beaux goals des Red Lions. Sa déviation dans le plafond du but est tout simplement impossible à stopper!

via GIPHY

Bertrand Lodewyckx

Photos: FIH

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.