Le Watducks arrache une victoire difficile  face à l’Antwerp

Antwerp-Watducks 0-1

Antwerp : Picard, Berends, Van Strydonck, Van Regemortel, C. Struijk, Paumen, Delforge, Uroz, Puvrez, Loots, Aerts, L.Struijk, Wisniewska, Van Haren et M. Struijk.

Watducks : D’Hooghe, Cavenaille, Verelst, Blockmans, Limauge, Comerma,  Wagemans, Vouche, Ronquetti, Gose, De Mot, Raymakers, Stribos, Stappaerts, Goeminne et Smeekens.

Arbitres : C.Martin-Schmets et  A.Van Den Bosch.

Carte verte : Smeekens 34e

Le but : 28e De Mot (0-1).

Cette année, la finale championnat dames voit s’affronter le Watducks et l’Antwerp, respectivement troisième et quatrième de la phase régulière. Une finale inédite qui s’annonçait très serrée. Un constat qui allait rapidement se confirmer. Le début de la rencontre était pour le moins fermé avec très peu d’actions dangereuses de part et d’autre. La seule occasion du premier quart venait du stick de Vouche mais son shot revers était bien repoussé. Si le match était équilibré, l’Antwerp prenait peu à peu la possession de la balle. Une légère supériorité qui ne suffisait néanmoins pas aux joueuses de Sophie Gierts pour faire bouger le marquoir, le jeu se jouant principalement hors des zones de conclusion. Les quelques réelles occasions de la première période se résumaient à un pc pour l’Antwerp et deux pour les Brabançonnes à chaque fois mal exploités.  Le premier but tombait finalement peu avant la pause. Sur l’une des rares phases de jeu, De Mot récupérait parfaitement un centre pour tromper la vigilance de Picard.

La deuxième période reprenait avec un nouveau penalty pour le Watducks. Le shot de Comerma était puissant mais repoussé sans trop de difficultés par la gardienne anversoise. Sur un contre rapidement mené, les joueuses de Waterloo étaient toutes proches du 0-2 mais l’envoi de Gose manquait de puissance. Le Watducks s’illustrait encore quelques instants plus tard sur une erreur défensive. Alors qu’elle s’apprêtait à shooter, le dribble de Ronquetti était finalement intercepté à la tête du cercle. En face, l’Antwerp peinait toujours à être dangereux, malgré deux nouveaux penalties. Le dernier quart reprenait sur une forte pression du Watducks et une nouvelle possibilité de but pour Raymakers. La pression offensive changeait ensuite de camp et les Anversoises multipliaient enfin les entrées dans le cercle, avec notamment de belles possibilités pour Puvrez et  Uroz. Maladroit dans le dernier geste (notamment sur un nouveau pc) l’Antwerp ne parvenait pas à trouver la faille. Le score n’évoluait plus, offrant au Watducks l’indispensable première victoire pour remporter le titre.

« C’était un match serré mais on s’y attendait. On n’a pas forcément mieux joué. Nous en voulions plus et c’est ça qui a fait la différence« , expliquait Morgane Vouche. « On part donc confiantes pour dimanche car avec la nouvelle règle, nous avons un gros avantage« .

Arnaud Martin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *