Les dix meilleurs moments de l’année 2017: Historique! Les Red Panthers en finale de l’Euro!!

Ce 24 août restera également à jamais gravé dans l’histoire du hockey belge. Après la désillusion de la Rasante, les Red Panthers avaient déjà réussi l’exploit de se qualifier pour les demi-finales de l’Euro. Elles pousseront les portes de la finale grâce à un match héroïque des Panthers qui repoussaient tous les assauts adverses. Historique!

L’article du 24 août:

 

Allemagne-Belgique 0-1

Belgique : D’Hooghe, Fobe, Vanden Borre, Cavenaile, Vandermeiren, Limauge, Nelen, Gerniers, Raes, Versavel Boon puis Hillewaert, Leclef, Weyns, Struijk et Peeters.

Les arbitres : Unka et Wilson.

Cartes vertes : 26’ Mavers, 54′ Weyns, 54′ Teschke, 54′ Muller, 59′ Schröder.

Les buts : 27’ Boon (0-1).

Quatre ans après leur unique demi-finale européenne de leur histoire, les Red Panthers retrouvaient l’Allemagne dans le dernier carré, le même adversaire qui les avait battues aux shoot-outs à Boom en 2013. Moins bien classées que les Allemandes, les Belges n’avaient rien à perdre et c’est logiquement que l’Allemagne prenait les choses en main dès le début de la rencontre. Après cinq minutes difficiles, les Panthers rentraient parfaitement dans la partie et la rencontre s’équilibrait. Les principales occasions étaient d’ailleurs belges avec un pc, et deux tirs de Boon, qui manquait la cible de peu. En fin de quart, c’était au tour des Allemandes d’apporter le danger mais sans pouvoir conclure.

Les premières minutes du 2e quart étaient à l’avantage des Allemandes, qui faisaient heureusement la faute juste avant de marquer, à la 17e. Après quelques moments difficiles, les Panthers sortaient la tête de l’eau et Versavel provoquait intelligemment le pc. Le sleep de Vanden Borre était facilement repoussé. Après un pc allemand et un tir à bout pourtant de Teschke, Nelen se débarrassait de son adversaire avant de tirer en revers en direction du but. Son envoi était millimétré et la déviation de Boon filait directement dans le plafond du goal allemand ! Offensives et proactives, les Panthers prenaient l’avantage et c’était mérité. La réaction adverse était rapide et à la 28e, le poteau venait sauver Aisling d’Hooghe. Le sleep de Stapenhorst était dévié par la gardienne belge mais la balle revenait vers Schröder. Sa reprise en un temps bondissait sur le poteau. Mavers tentait le smash au-dessus de l’épaule mais elle manquait la cible. Les Red Panthers pouvaient souffler et rejoindre les vestiaires avec toujours cette avance d’un but.

Mis à part un pc belge repoussé suivi d’un tir de Raes tout juste sorti par une défenseuse allemande, la domination lors de la première partie du 3e quart était allemande. Heureusement pour les dames de Thijssen, il manquait toujours le dernier geste dans le cercle belge. Malgré la domination adverse, les Panthers tiraient leur épingle du jeu en cherchant les pc. La 4e phase belge ne donnait rien. Une minute plus tard, elles remettaient ça. Versavel trouvait le pied de la première sorteuse pour provoquer le 6e pc belge. Les Panthers variaient avec une phase mais la gardienne allemande s’était bien couchée. Les nombreuses occasions étaient loin de rassasier l’appétit de nos dames qui continuaient à pousser pour inscrire le 0-2.

Dès le début du dernier acte, l’Allemagne passait tout près de l’égalisation mais le retour de Leclef était parfait. Le contre belge était rondement mené et l’arbitre sifflait le 7e pc des Panthers avant d’en siffler un autre dans la foulée. Nelen&cie ne parvenaient à transformer en but. Dix minutes séparaient les Belges d’une finale historique. Loin de ressentir la pression, elles multipliaient les offensives et les contres. Les Panthers étaient tout simplement en train de réaliser leur meilleur match du tournoi, et au meilleur moment. Un but pouvait pourtant tout remettre en question. Après un énième contre, Boon se tournait vers son revers avant de revenir en coup droit. L’ouverture se fermait et son tir était repoussé par le stick d’une adversaire.

Déjà réduites à 10, les Allemandes évoluaient même à 9 après la verte de Muller. A quatre minutes du coup de sifflet final, le coach allemand décidait de retirer sa gardienne. C’était loin de perturber la sérénité des Panthers qui faisaient preuve de beaucoup de maturité. Les gestes défensifs étaient propres et les Allemandes ne trouvaient pas la solution. Le solo de Schröder était ensuite bien bloqué par Fobe. La pression s’intensifiait et il ne restait qu’une minute trente lorsque l’arbitre sifflait pc pour l’Allemagne. L’appel à la vidéo des Panthers ne changeait rien. D’Hooghe sauvait les Belges en repoussant le sleep allemand. Allait-elle faire de même quelques secondes plus tard? Le sleep allemand passait juste à côté!

Les Red Panthers et tout leur public pouvait exploser de joie. Les Belges venaient de réaliser le plus bel exploit du hockey féminin de notre pays. Et c’était 100 fois mérité!!

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.