« Les Espagnoles étaient bien plus dedans que nous »

Les Panthers viennent de louper les demi-finales en s’inclinant par le plus petit des écarts. Voici les réactions de Judith Vandermeiren et d’Aline Fobe.

Judith Vandermeiren: « Leur press très haut ne nous a pas surpris parce qu’on sait que les Espagnoles sont fortes là-dedans mais je trouve que nous étions trop stressées. On perd deux, trois balles et on commence à douter. En 2e mi-temps, elles font le même press et on parvient à en sortir. Je crois simplement que les Espagnoles étaient bien plus dedans, dans chaque duel, dans chaque balle 50-50. Leur mentalité était meilleure que la nôtre. C’est vraiment dommage.

Je pense que l’Espagne aurait pu marquer avant ce goal qui passe à quelques centimètres. Mentalement, c’est difficile de prendre le 0-1 mais je trouve que nous aurions du mieux réagir. On ne devait marquer qu’un goal. On a un peu craqué et ce n’est pas vraiment acceptable. Nous avons trop dribblé alors qu’on aurait du plus jouer en passes. Je ne sais pas si c’était une question de stress, d’hésitation. Dans quelques semaines, on a peut-être le plus gros match de ces quatre dernières années (le qualificatif olympique Ndlr). On sera peut-être aussi menées 0-1 et on ne pourra pas baisser la tête.

On travaille déjà beaucoup mentalement mais c’est difficile à comprendre que l’Espagne était juste au-dessus dans tous les duels et dans l’engagement. On va en parler en équipe et trouver la solution« .

Aline Fobe: « Je pense que l’Espagne était au-dessus à plus ou moins tous les niveaux, notamment dans les duels. C’était chaque fois juste pas pour nous. Tactiquement, on a eu du mal. On s’y attendait pourtant mais peut-être qu’avec le stress, on a oublié notre plan de jeu. Les Espagnoles sont mieux rentrées dans le match contre nous. On s’en sort mieux en 2e mi-temps mais les ‘juste pas’, c’était difficile mentalement. Il faut s’en remettre et continuer à être positives et jouer en équipe. Ça nous a manqué un peu aujourd’hui. C’était un match compliqué, tout le monde essayait de trouver sa solution alors qu’on aurait du rester à du hockey simple.

On va analyser tout ça, rester en équipe et voir comment on peut retrouver la confiance pour la suite. On y croit toujours à fond. C’est une grosse déception mais on va se relever et on sera prêtes pour le qualificatif olympique en octobre« .

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.