Les Français dominent mais sont battus par la Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande-France 2-1

Les buts: 16′ Russel (1-0), 56′ Jenness (2-0), 58′ Charlet sur pc (2-1).

Pour fêter son retour en Coupe du Monde après 28 ans d’absence, la France inaugurait son tournoi en affrontant la Nouvelle-Zélande, 9e nation mondiale. Et si l’écart au classement entre les deux nations (onze places) est important, la rencontre s’annonçait pourtant fort équilibrée.

Les Français, coachés par Delmee, prenaient le jeu en main après cinq minutes de domination adverse. Ils n’allaient plus lâcher la maîtrise du jeu pendant toute la première période. C’est pourtant les Néo-Zélandais qui prenaient l’avance après seize minutes de jeu. Russel accélérait pour déborder dans le cercle. Il passait son adversaire avant de placer un petit revers dans le coin opposé du but (1-0). Le match était plutôt fermé et il fallait attendre le dernier quart pour assister à quelques occasions franches pour les Français. Avant cela, le gardien néo-zélandais avait repoussé le sleep de Charlet. Malgré deux nouveaux pc, la France ne parvenait pas à trouver l’ouverture..

Et à force d’attaquer, les troupes de Delmee ouvraient des espaces derrière. Jenness profitait d’une belle ouverture pour réceptionner avant le cercle et fusiller Thieffry, qui n’était pas exempt de tout reproche sur cette action (2-0). Après avoir dominé pendant toute la rencontre, la France venait de voir ses espoirs d’égaliser s’envoler. A un peu plus d’une minute du terme, Charlet trouvait enfin le chemin des buts, sur pc, pour faire 2-1.

Tout comme les Espagnols plus tôt dans la journée, les Français auront appris que dominer n’est pas gagner.

Bertrand Lodewyckx

Photo: FIH (archive)

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.