Les Red Lions arrachent le match nul en fin de rencontre

Inde-Belgique 2-2

Belgique : Vanasch, A.Van Doren, Luypaert, Stockbroekx, Boccard, Dohmen, Denayer, Gougnard, Van Aubel, Briels, Boon puis De Sloover, Hendrickx, Wegnez, De Kerpel, Charlier, Dockier,

Inde: Parattu, Harmanpreet, S.Kumar, V.Kumar, Khadangbam, Manpreet, Akashdeep, Kangujam, Sharma, Upadhyay, Simranjeet puis Hardik, Dilpreet, Mandeep, Sumit, Lakra et Rohidas.

Les arbitres: Vazquez et Grochal.

Carte verte: 20′ Akashdeep.

Les buts: 8′ Hendrickx sur pc (0-1), 39′ Harmanpreet sur stroke (1-1), 47′ Simranjeet (2-1), 56′ Gougnard (2-2).

Quelques jours après leur victoire inaugurale contre le Canada, les Red Lions s’attaquaient au gros morceau de leur poule: l’Inde. La nation hôte de cette Coupe du Monde se présentait comme un épouvantail face aux Belges dans un stade comble et tout acquis à la cause indienne. Il fallait absolument prendre les choses en main et rapidement se mettre à l’abri pour calmer les ardeurs adverses.

Après huit minutes de jeu et déjà le troisième pc, c’était chose faite grâce à Hendrickx. Son sleep puissant passait entre les jambes du gardien (0-1). Les Red Lions poursuivaient leur domination dans le premier quart en cassant intelligemment le rythme sur les contres indiens. Une petit contrôle manqué suivi d’une déviation indienne donnait des sueurs froides à la défense belge lorsque Mandeep recevait juste devant Vanasch. Le meilleur gardien du monde sortait parfaitement sur lui pour préserver le 0-1.

Le deuxième quart était plus calme avec une belle maîtrise des troupes de Mcleod. A la 23e, Dockier réceptionnait dans le cercle mais son tir était contré. Les Belges dominaient avec 62% de possession. A deux minutes de la pause, Wegnez décochait un flat puissant en direction du cercle. Boon surgissait devant son adversaire et se fendait d’une superbe déviation, qui s’échouait malheureusement sur le poteau. La première période s’achevait sur une énième possession des Belges qui auront parfaitement dominé leur adversaire lors de la première demi-heure.

Les Indiens mettaient le feu dès la reprise et se montraient dangereux à plusieurs reprises. Vanasch était à la parade devant Dilpreet avant qu’il ne se s’interpose du gant sur le premier pc indien. Dans la foulée, Charlier et Dockier s’offraient une belle combinaison. Charlier tirait vers le but mais le gardien repoussait de la guêtre. L’Inde se procurait deux nouveaux pc. Le second était le bon. Vanasch déviait le sleep indien sur le corps de De Sloover qui empêchait le but. Le stroke était logique. Harmanpreet ne tremblait et plaçait fort, dans le coin droit du but (1-1). Le public se faisait de plus en plus bruyant au fil des assauts indiens. Les Red Lions ne parvenaient pas à reprendre la maîtrise du jeu et on semblait attendre impatiemment la fin du 3e quart.

Dès le début du dernier acte, on sentait les Lions plus fébriles, moins en réussite sur leurs passes et leurs dribbles. L’Inde allait rapidement en profiter puisque Simranjeet faisait 2-1 à la 47e d’une simple déviation au fond du but. Le contraste entre la première et la deuxième période était édifiant! Les pertes de balle, quasiment inexistantes en première mi-temps se multipliaient depuis la reprise. Les débats s’équilibraient lors des dix dernières minutes. Malgré quelques incursions dans le cercle indien, les Lions ne se montraient pas vraiment dangereux. A cinq minutes du terme, McLeod décidait de faire sortir le gardien pour jouer le surnombre. La tactique s’avérait directement payante puisque Gougnard était la conclusion d’un beau mouvement collectif à la 56e (2-2). Le stade se taisait subitement après l’égalisation belge.

Toujours avec un gardien volant, les Lions poursuivaient leurs assauts et Wegnez était tout près du 2-3 une minute plus tard. Son shot revers partait vers le goal mais le gardien s’interposait. Les Red Lions faisaient appel à la vidéo pour un jeu dangereux. Leur demande n’était pas confirmée. Dockier débordait dans les derniers instants du match mais les arbitres sifflaient la fin de la rencontre.

Les Lions auront dominé la première période, les Indiens la deuxième et le match nul semble finalement logique. Les Belges sont désormais deuxièmes de leur poule avec quatre points, juste derrière l’Inde qui a une meilleure différence de buts. Tout reste donc possible pour s’offrir la première position et filer directement en quarts. Il faudra pour cela l’emporter face à l’Afrique du Sud et soigner la différence de goals.

 

Bertrand Lodewyckx

Photo: FIH (archive)

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.