Les Red Lions disposent de la Nouvelle-Zélande sans forcer

Red Lions-Nouvelle-Zélande 4-0

Red Lions: Vanasch, Hendrickx, Stockbroekx, A.Va Doren, Luypaert, Wegnez, Kina, Gougnard, Charlier, Cosyns, Briels puis de Kerpel, de Sloover, Meurmans, Denayer, Plennevaux et Dockier.

Les arbitres: Goentgen et Shaikh.

Cartes vertes: 19′ Sarikaya, 43′ Meurmans

Les buts: 7′ Dockier (1-0), 42′ Plennevaux (2-0), 54′ Briels (3-0), 55′ Briels (4-0).

Les rencontres s’enchaînent pour les Red Lions qui entrent dans la dernière ligne droite avant la Final 4. Après avoir corrigé l’Allemagne mercredi, les Belges affrontaient les Néo-Zélandais, bons derniers de la compétition. Cédric Charlier disputait ce dimanche sa 300e rencontre avec les Red Lions!Dès le début de la rencontre, la Nouvelle-Zélande annonçait son ambition de donner la priorité à la défense en se plaçant très bas sur le terrain. Les Red Lions se retrouvaient face à un bloc compact. Il fallait alors trouver la solution sur des mouvements collectifs. Dockier allait en transformer un en but à la 7′. Plennevaux, Cosyns et l’attaquant étaient impliqués dans la phase. Dockier envoyait au fond (1-0). Dockier tentait de smasher en un temps à la 13′ mais il loupait sa frappe. Juste avant la fin du du 1er quart, De Kerpel s’écroulait après un duel avec le gardien. Il se tenait la cheville et sortait en boitant. Il n’allait plus remonter de la partie.

Le deuxième quart était relativement similaire au premier avec des Red Lions patients et des Néo-Zélandais tous dans leur moitié. Cosyns et Briels se procuraient des occasions franches mais c’était soit placé à côté, soit sur le gardien. La seule véritable occasion néo-zélandaise était signée Jenness. Grâce à un long shot lumineux, l’attaquant se retrouvait seul devant Vanasch, il tournait sur lui-même et envoyait comme sur un shoot-out. Sa tentative passait à côté. Le marquoir affichait 1-0 au moment où les deux équipes rentraient au vestiaire.

Les Lions prenaient le jeu en main dès la reprise et Plennevaux était tout près du 2-0 sur un centre de Gougnard. Il loupait malheureusement sa frappe. Stockbroekx forçait le pc à la 37′. Cosyns cédait à Denayer qui frappait pour trouver une déviation, qui n’avait pas lieu. Vanasch repoussait le tir revers de Ross dans la foulée. Les Néo-Zélandais se montraient un peu plus offensifs mais ne trouvaient pas la solution dans la solide défense belge. A la 42′, la défense néo-zélandaise dégageait en plein dans le stick de Plennevaux. L’attaquant ne se posait aucune question et fonçait tout droit vers le cercle. Son tir puissant à plat ne laissait aucune chance de gardien (2-0). La Nouvelle-Zélande trouvait le pc à la 44′. Vanasch avait un superbe réflexe du stick sur l’envoi de Russel.

Les Belges concédaient le pc à douze minutes du terme. Le press néo-zélandais gênait les sorties de défense des Lions. Vanasch était à la parade pour garder le 2-0. Charlier tentait un tir direct à la 52′ mais le gardien sortait du sabot. En une minute, Briels s’offrait le doublé. D’abord sur un rebond puis sur une déviation pour porter le score à 4-0. Loic Van Doren prenait la place de Vanasch pour les dernières minutes de la rencontre. Charlier partait en contre à la 59′ et provoquait la faute de McAleese. L’arbitre sifflait pc mais le défenseur faisait appel à la vidéo. Le pc était confirmé. Le sleep d’Hendrickx était dévié en touche par le gardien.

Sans réellement forcer, les Red Lions se sont offert une victoire tranquille face à un adversaire largement à sa portée. Les Lions ont rendez-vous mercredi avec l’Australie.

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.