Les Red Lions et l’Argentine se neutralisent

Argentine-Belgique 1-1

Les buts:  13′ Peillat sur pc (1-0), 37′ Keusters (1-1).

Deux jours après leur déroute face aux Pays-Bas (6-1), les Red Lions remontaient sur le terrain pour affronter les champions olympiques argentins. Vainqueure des Pays-Bas lors de la journée inaugurale, l’Argentine s’était ensuite fait surprendre par l’Inde, qui l’emportait 2-1. La rencontre s’annonçait donc serrée et engagée de la part des deux équipes. Il s’agissait également d’un match spécial pour John-John Dohmen, qui fêtait aujourd’hui sa 359 sélection, devenant ainsi le recordman belge du nombre de matchs internationaux disputés.

Si le début de la partie était à l’avantage de Peillat&cie, Charlier était pourtant le premier à se créer une occasion franche. Son tir revers à la 6e était repoussé sans trop de difficultés par Santiago, le gardien de Gantoise. Trois minutes plus tard, Hendrickx perdait la balle dans une zone dangereuse. Le 3 contre 2 argentin ne donnait heureusement rien. Ce n’était que partie remise puisqu’à la 13e, Vila soulevait le stick de Luypaert du pied pour s’offrir la balle. Le défenseur belge se retournait et commettait un coup de stick fautif: pc. Peillat s’élançait et sleepait puissamment entre les jambes de Vanasch pour ouvrir le score…. (1-0). Malgré un nouveau pc, l’Argentine ne concrétisait pas tandis qu’il manquait le dernier geste aux Belges pour trouver le chemin des filets.

La reprise était à nouveau équilibrée et brouillonne. Paredes forçait le 3ème pc argentin à la 23e. La phase était mal donnée. Dès que les Red Lions se portaient vers l’avant, les Leones se repliaient rapidement, ne laissant que peu d’espaces à leur adversaire. La seule faille était trouvée à cinq minutes de la mi-temps. Le sleep de Luypaert, sur pc, était stoppé par le gardien. Le rebond ne donnait rien. Trois minutes plus tard, Kina voyait vert pour protestation, suite à une erreur manifeste d’appréciation de l’arbitre. Dockier était le dernier acteur dangereux de la première période. Son tir passait malheureusement à côté.

Dès la reprise, on assistait encore à une rencontre relativement fermée. Il fallait d’ailleurs attendre la 37ème minute pour voir les Lions mettre le nez à la fenêtre. La première occasion était la bonne. Charlier smashait en revers. Keusters, parfaitement placé au deuxième poteau, déviait au fond pour égaliser! Le 3e acte était légèrement plus animé et les Argentins passaient près du 2-1. La défense belge était intransigeante et le score restait figé à 1-1.

A huit minutes du coup de sifflet final, Wegnez s’offrait un joli solo avant de céder à Keusters. L’attaquant armait son tir mais le retour défensif argentin le gênait et sa frappe était facilement sortie par Santiago. Les Argentins forçaient ensuite un pc, à nouveau mal donné. Les troupes d’Orozco n’étaient pas rassasiées et amenaient régulièrement le danger dans le cercle de Vanasch. La fin de match était tendue mais aucune des deux équipes ne parvenait à prendre l’avantage et la Belgique et l’Argentine se quittaient sur ce score de 1-1.

Sans être réellement inspirés, les Red Lions n’ont pas trouvé la solution face au jeu argentin atypique et fermé. Ils devront empocher le maximum de points face à l’Inde, jeudi à 17h, et ensuite contre le Pakistan, vendredi à 15h.

 

Bertrand Lodewyckx

Photo: Philippe de Putter via l’ARBH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.