Les Red Lions s’imposent sans trop de difficultés face à la Grande-Bretagne

Belgique-Grande-Bretagne 3-2

Après leur premier partage jeudi face à la Grande-Bretagne, les Red Lions remettaient le couvert ce samedi au Beerschot pour tenter de finir sur une belle note leur série de matchs amicaux.

Dès l’entame de la rencontre, on sentait les Belges déterminés à prendre le jeu à leur compte. A la 6e, Luypaert déflorait le score sur pc en plaçant un sleep puissant au fond. Une minute plus tard, Kina s’offrait un joli solo dans le cercle avant de tirer en revers. Van Aubel, parfaitement placé, déviait au fond (2-0). Briels, Keusters et Luypaert sur pc tentaient d’enfoncer le clou lors du premier quart mais le gardien anglais restait attentif pour repousser leurs tentatives.

Le deuxième acte débutait sur un but surprenant de la Grande-Bretagne. La balle bondissait et un joueur britannique tentait une passe au-dessus de l’épaule puis un attaquant tentait le smash revers, qu’il loupait. La suite de la phase était confuse et la Grande-Bretagne concluait en fixant Vanasch (2-1). La réaction des Red Lions ne se faisait pas tarder et les occasions se multipliaient, sans réel danger toutefois. Luypaert inscrivait son deuxième but de la mi-temps à la 27e en claquant un nouveau sleep au fond (3-1). Au vu de la domination belge, le score était tout à fait logique à l’issue de la première période.

Le 3e quart était plus équilibré mais aussi un peu plus brouillon avec quelques passes mal calibrées. Le sleep de Boon à la 35e était facilement repoussé tandis que le gardien anglais devait s’interposer deux fois du gant sur des tirs revers. Cinq minutes plus tard, Ward tentait sa chance à deux mètres de Vanasch mais le gardien stoppait sans difficulté. C’était tout ce qu’il y avait à signaler pour ce 3e quart peu emballant.

Les Red Lions entamaient le dernier acte avec plus d’envie mais les tirs de Briels et Boon ne trouvaient pas le chemin des filets. Les Belges tentaient alors d’inscrire le 4-1 sur pc. Le sleep de Boon rebondissait sur les guêtres du gardien anglais. Boccard était au rebond mais la balle était stoppée du stick par un défenseur. La Grande-Bretagne forçait le pc à son tour à six minutes du terme. Vanasch ne pouvait pas stopper le sleep puissant de Taylor et les Britanniques revenaient à 3-2. Ils enlevaient leur gardien dans la foulée pour tenter de recoller au score. La tactique n’était pas payante et les Red Lions s’imposaient.

Après une première période prometteuse, les Belges ont quelque peu laissé leur adversaire reprendre le jeu en main. Les Britanniques n’ont néanmoins jamais semblé capables de totalement inverser la tendance et les Lions ponctuaient leur série de matchs amicaux par une dernière victoire.

 

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.