Les Red Panthers, la puissance offensive des Red Lions et le match Argentine-Allemagne dans le Top/Flop de la Pro League!

La phase classique de la Pro League s’est achevée et l’apothéose de cette nouvelle compétition aura lieu de jeudi à dimanche à Amsterdam. D’ici-là, retrouvez le Top 5 et le Flop 5 de la Pro League.

  1. Les Red Panthers. Si les Red Lions ont réalisé un excellent parcours, celui de nos Belges n’est pas loin de l’extraordinaire. Equipe la moins bien classée de la Pro League, elles ont réussi la performance de terminer à la 5e place, reléguant au passage des équipes comme la Nouvelle-Zélande ou la Grande-Bretagne. La Pro League est définitivement la confirmation des énormes progrès des Panthers.
  2. La puissance offensive des Red Lions. Les Belges terminent avec la meilleure attaque du tournoi. Avec 52 buts inscrits en 14 matchs, ils dépassent largement les 40 goals de l’Australie. Toutes les victoires des Lions l’ont été avec au moins deux buts d’écart. Ils ont infligé la plus grosse défaite de la Pro League en plantant huit buts à l’Allemagne. Trois Red Lions font partie du Top 10 des meilleurs buteurs!
  3. Grande-Bretagne-Nouvelle-Zélande. Le weekend dernier, le hockey britannique a mis les petits plats dans les grands pour accueillir les Néo-Zélandais. Un terrain a été spécialement aménagé dans le stade de l’équipe de rugby des Harlequins, qui a une capacité de 15.000 places assises. Les tribunes étaient remplies et la fête a été une véritable succès.
  4. La double victoire belge en Australie. Ce 3 février 2019 restera certainement gravé dans les mémoires du hockey belge mais aussi australien. Les Red Lions obtenaient d’abord leur première victoire sur le sol australien, dans ce qu’ils appellent leur ‘House of Pain’. Il s’agit d’ailleurs de la seule défaite à domicile des Australiens lors de la Pro League. Les Red Panthers confirmaient plus tard dans la journée en venant également chercher les trois points. En dames, l’Argentine et la Nouvelle-Zélande sont les deux seules nations à avoir battu les Australiennes chez elles.
  5. Olivia Merry, Pau Quemada et Blake Govers. Voici les trois meilleurs buteurs de la Pro League. La Néo-Zélandaise a écrasé la concurrence en plantant quinze goals, soit six de plus que sa dauphine Frédérique Matla. Pau Quemada et Blake Govers ont marqué dix goals chacun mais l’Espagnol en a inscrit 9 de plein jeu contre seulement deux pour l’Australien.

Flop 5

  1. Argentine-Allemagne annulé. Le 22 février, les équipes masculines et féminines d’Allemagne se déplaçaient en Argentine pour y disputer les rencontres aller de leur double confrontation. Si les dames achevaient leur rencontre sous le déluge, la rencontre des messieurs n’a pas pu se jouer à cause des conditions climatiques. Le match a surtout été tout simplement annulé et non reporté. Le score? 0-0. Et un déplacement pour rien jusqu’en Argentine pour les messieurs….
  2. Les Britanniques. Si la Pro League des messieurs est déjà réussie avec leur qualification pour le Final 4, celle des dames a été catastrophique. Deuxièmes mondiales (si on tient compte du classement de l’Angleterre), les Britanniques terminent à l’avant-dernière place, derrière la Chine et devant les USA. Elles n’ont remporté que trois rencontres en seize matchs disputés. Championnes olympiques en 2016, les Britanniques ont perdu de leur superbe depuis…
  3. L’engouement populaire. Si dans certains pays, les supporters ont largement répondu présent et ont assuré une belle ambiance, cela n’a pas été le cas partout. On se souvient des tribunes quasiment vides lors des matchs des Belges en Allemagne. Chez nous, les tribunes des Wilrijske Pleinen n’ont été que trop rarement bondées.
  4. Aucune victoire pour les Néo-Zélandais. On attendait peut-être un peu mieux des Kiwis qui terminent à la dernière place. Si la concurrence était plutôt relevée, ils n’ont pas réussi à gagner le moindre match et achèvent la compétition avec quatre maigres points en quatorze rencontres…
  5. L’absence de Peillat. Il est l’une des plus grandes stars de la discipline et n’a pas disputé la moindre rencontre de Pro League. Suite à une dispute avec son coach German Orozco, il n’a jamais été repris pour la compétition…
Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.