Les Young Red Lions défaits de justesse par les Pays-Bas

Belgique-Pays-Bas 1-2

Nos U23 belges, engagés dans un tournoi Six Nations à l’Antwerp, affrontaient ce soir les Néerlandais pour une rencontre qui promettait pas mal de spectacle.

La première période, malgré un rythme de jeu intéressant, ne s’avérait pas très animée en termes d’occasions franches. Mis à part un double pc néerlandais, il n’y avait rien à signaler lors du premier quart. Le deuxième acte voyait Benjamin Pierre sortir son premier arrêt à la 20e. Deux minutes plus tard, la balle passait entre ses jambes sur rebond de pc (0-1). Les Young Red Lions ne parvenaient pas à réellement créer le danger alors qu’ils étaient pourtant bien dans le match. Le poteau venait empêcher l’égalisation belge à quelques secondes de la mi-temps.

Dès la reprise, on sentait les Belges bien plus décidés à récupérer haut et à imposer une pression constante sur leur adversaire. La tactique s’avérait payante puisque les troupes de Jeroen Baart s’offraient deux pc. Il fallait pourtant attendre un beau solo de Willems et un centre parfait pour assister à l’égalisation de la Belgique. Tommy Willems dribblait son vis-à-vis avant de tirer en revers. Luytens déviait du bout du stick et trompait le gardien néerlandais (1-1). La fin du 3e acte était dominé par les Belges mais ils ne parvenaient pas à prendre l’avance au score.

Les Néerlandais réagissaient dès l’entame du quatrième quart mais Benjamin Pierre sortait un superbe arrêt à la 47e. A cinq minutes du terme, le pc des Pays-Bas était fatal et le sleep parfaitement placé dans la lucarne (1-2). Les Pays-Bas fermaient tout pour repousser les assauts adverses. La fin de la rencontre était marquée par la blessure de Tommy Willems. L’attaquant, en plein dribble, se faisait faucher par un défenseur hollandais et se heurtait à son stick en tombant. Il tardait à se relever et sortait avec la lèvre en sang et un bout de dents en moins.

Défaits de justesse, les Young Red Lions auraient clairement mérité mieux au vu de leur deuxième mi-temps convaincante.

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.