L’Espagne l’emporte une fois de plus aux shoot-outs

Espagne-Allemagne   4-4 (4-3 aux SO)

Les buts: 6′ Iglesias (1-0), 14′ Windfeder sur pc (1-1), 35′ Grambusch (1-2), 36′ Quemada (2-2), 47′ Lleonart (3-2), 48′ Haner sur stroke (3-3), 48′ Quemada (4-3), 54′ Rothlander (4-4).

Tout juste une semaine après l’avoir emporté aux shoot-outs en Nouvelle-Zélande, les Espagnols accueillaient l’Allemagne ce vendredi à Valence. Sous un beau soleil, les deux équipes disputaient un match agréable à suivre fait d’un jeu varié et d’offensives intéressantes. Les locaux prenaient l’avance dès la 6e minute via Iglesias, qui ouvrait le score d’une légère déviation devant le gardien. Windfeder remettait les deux équipes à égalité juste avant la fin du premier quart (1-1). Son sleep puissant était quasi imparable.

Le chassé-croisé se poursuivait lors de la 2e mi-temps, le 2e quart ne s’avérant pas franchement passionnant. Grambusch donnait l’avance à l’Allemagne mais la riposte ibérique était immédiate et signée Quemada, qui déviait un tir puissant de Ruiz (2-2). Dès le début du dernier acte, Lleonnart bondissait sur une balle qui traînait dans le cercle pour faire 3-2 et planter le quatrième but de plein jeu de la partie.

Les Allemands se portaient rapidement vers l’avant pour égaliser. A douze minutes du terme, Lleonart provoquait un stroke à cause d’un coup de stick. L’appel à la vidéo indiquait un coup de stick mais il ne semblait pas valoir une telle sanction. L’arbitre vidéo confirmait tout de même le stroke. Haner se présentait devant Cortes. Le défenseur plaçait dans la lucarne (3-3). Les spectateurs se régalaient avec deux buts en deux minutes. Ils n’allaient pas être déçus lorsque Quemada faisait 4-3 quelques secondes après la remise en jeu! Le match s’emballait complètement lors de ce dernier quart.

Les Allemands faisaient sortir leur gardien à sept minutes du terme. Cortes repoussait deux occasions consécutives. Il ne pouvait rien sur la fusée en revers de Rothlander (4-4). Le gardien allemand retournait logiquement dans son goal. La déferlante allemande se poursuivait et les visiteurs obtenaient le pc à la 58e, qui ne donnait rien. Le gardien allemand sortait à nouveau. Malgré plusieurs occasions franches, l’Allemagne ne parvenait pas à prendre le dessus sur son adversaire. Place donc aux shoot-outs à Valence, la troisième fois en quatre rencontres.

Cortes repoussait une des tentatives tandis qu’Enrique manquait son shoot-out. Grambusch devait marquer. Cortes plongeait pour repousser de justesse. Si Romeu transformait sa tentative, l’Espagne gagnait sa quatrième séance de shoot-outs en six matchs. Romeu, tant bien que mal, parvenait à pousser au fond. On demandait la vidéo pour savoir si la balle avait traversé la ligne dans le temps imparti. C’était bien le cas, un dixième de seconde avant le buzzer! Mais il y avait une faute au préalable et Romeu devait retenter sa chance… Aly commettait une faute en frappant le stick du joueur. L’arbitre faisait appel à la vidéo par précaution. Ces shoot-outs étaient interminables. L’arbitre vidéo confirmait le stroke. Lleonart avait le point de bonus entre les mains. Il ne tremblait pas et plaçait au fond (4-3).

Les Espagnols repartent donc avec deux points, grâce à leur victoire aux shoot-outs, la quatrième en quatre tentatives!

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.