L’Héraklès aura tout tenté mais Kampong était plus fort

Kampong-Héraklès 6-2

Kampong : Harte, de Wijn, De Ridder, Janssen, Havenga, Kemperman, Caspers, Kropholler, Meulenbroek, Kellerman, Luijkx puis de Wert, Ceulemans, Jonker, Phijffer et P.Luijkx.

Héraklès : Timmermans, Haig, Hens, Leclef, M.Donck, V.Donck, Van Stratum, De Kerpel, Sanz, Keusters, Smith puis Legrand, Hottlet, Creffier, Perez Vazquez et Duncan.

Les arbitres : Blasch et Barstow

Cartes vertes : 33′ Meulenbroek, 55′ De Kerpel

Les buts : 4’ Kellerman (2-0), 9’ Jonker (4-0), 36’ De Kerpel (4-2)

Face aux doubles champions des Pays-Bas en titre, les Lierrois de l’Héraklès faisaient face à un adversaire supérieur sur papier. Le constat allait rapidement se vérifier. Malgré un premier sauvetage de Victor Donck à même la ligne, la balle revenait à Kellerman. L’attaquant smashait, sa balle bondissait sur le sol avant de finir sa course au fond des filets (2-0). L’Héraklès tentait de répliquer mais Smith se faisait devancer par son adversaire sur un centre de Keusters. Le premier pc de Kampong à la 7e ne donnait rien. Deux minutes plus tard, Hens loupait son contrôle sur un long flick. Kellerman était à l’affût et cédait à Jonker qui n’avait plus qu’à pousser au fond (4-0). En dix minutes, Kampong avait déjà quasiment assommé son adversaire. Mais les Lierrois étaient loin de céder à la panique. Patiemment, ils montaient en puissance au cours de la première période. Les duels étaient durs et l’intensité du jeu intense sous une forte chaleur. Dans les tribunes, l’Héraklès remportait largement la bataille des kops de supporters.

A la 20e, le sleep d’Havenga était sorti par Marco Donck. Coup sur coup, Legrand voyait son centre n’atteindre personne tandis que le tir de Keusters était repoussé par Harte. Malgré une volonté sans faille, les Lierrois ne parvenaient pas à trouver la faille dans une défense bien en place et rugueuse dans les contacts. Deux minutes avant la pause, De Kerpel réclamait une poussée fautive dans le cercle. L’appel à la vidéo ne confirmait pas sa demande et l’Héraklès se voyait déjà orphelin du recours à la vidéo. Hens puis Timmermans permettaient à leur équipe de conserver ce score de 4-0 à la pause.

Le 3e quart était bien plus animé et équilibré que la première période. Les Lierrois osaient bien plus et accéléraient le rythme. A la 36e, Sanz débordait et centrait. Sa passe était déviée par un défenseur hollandais. Harte repoussait. De Kerpel surgissait et smashait en revers. Sa frappe était imparable et relançait totalement le suspense (4-2). Kellerman répondait directement en provoquant un pc, repoussé par Timmermans. Sanz répliquait par un centre, non dévié. Les équipes se rendaient coup pour coup. Après un premier tir revers repoussé, l’Héraklès forçait le pc. La déviation sur la phase passait juste à côté. Tous les espoirs étaient encore permis pour le dernier quart.

Les hommes de Bisley manquaient de chance dès l’entame du dernier acte. La balle s’écrasait sur le poteau de Harte! Quelques instants plus tard, Kellerman crucifiait l’Héraklès d’un superbe flick en pleine lucarne (6-2). Malgré quelques tentatives lierroises et un joueur de champ supplémentaire suite à la sortie du gardien, Kampong ne lâchait plus sa proie et s’imposait au terme d’un beau match de hockey. Nico de Kerpel &cie pouvaient clairement sortir la tête haute de leur première demi-finale européenne de leur histoire!

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.