Loïck Luypaert et le Braxgata au Top, Louvain fait un flop!

Top 3

  1. Loïck Luypaert et le Braxgata. Depuis la reprise, les Boomois ont signé un très joli 10/12 qui leur permet de s’inviter dans la course au Top 4. Les hommes de Philippe Goldberg ont effectué une belle remontée hier face au Léopold pour pouvoir rester à trois points de la quatrième place du Racing. L’homme à l’origine de cette performance? Loïck Luypaert, auteur d’un triplé hier. Avec 19 goals inscrits,  il est désormais le 2e meilleur buteur de la compétition, à égalité avec Tom Boon.
  2. Le Daring. Les Molenbeekois ont pris une bonne option sur leur maintien hier, en venant à bout de Louvain, 11e. Leur victoire (3-2) permet à Cosyns&cie de compter six points d’avance sur la onzième place. C’est presque fait!
  3. Le deuxième tour des dames de l’Antwerp et des messieurs d’Uccle Sport. Voilà deux équipes qui, à la trêve, ne pointaient pas à une place digne de leurs ambitions. Mais depuis la reprise, ils et elles ont pris treize points sur quinze possibles, en ne concédant qu’un match nul contre les leaders de leurs divisions. Les playoffs sont en vue pour l’Antwerp tandis qu’Uccle Sport se rapproche d’une possible remontée en D1.

Flop 3

  1. Louvain. C’était le match à ne pas perdre pour rester dans la course au maintien. Les Universitaires ont perdu de justesse, ce qui les place à six points du maintien. S’il reste encore cinq journées à disputer, Louvain doit encore affronter le Léopold, le Watducks et le Braxgata et deux adversaires plus à leur portée: le Pingouin et le Beerschot. Le Daring doit également jouer trois ténors (Léopold, Racing, Dragons) et deux équipes prenables (Pingouin et Beerschot). Les Universitaires pourraient bien se mordre les doigts d’être passés à côté de la victoire hier.
  2. Sept cartes à Gantoise-Pingouin. Les Nivellois ont encore pris cinq cartes hier. Deux vertes, trois jaunes… S’ils montrent beaucoup d’envie sur le terrain, leurs duels sont parfois musclés. C’est surtout le deuxième match où le Pingouin prend cinq cartes…
  3. La claque du White Star. Les Everois, pourtant leaders de division 1, ont perdu sur le score de 2-7 à domicile contre l’Amicale Anderlecht, cinquième au classement. Si cette défaite ne devrait pas avoir de conséquence sur la suite de la saison, c’est toujours une claque qui fait mal.
Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.