L’Open League, pari réussi?

A l’aube de la saison, beaucoup se posaient la question de savoir si l’Open League allait être une réussite ou non. Après plusieurs essais, avec le retour des championnats réserves notamment, la Fédération belge de hockey se retrouvait devant un défi : comment permettre au mieux la transition entre les U19 et l’équipe première ? « Je ne connais pas les statistiques mais le nombre de joueurs ou de joueuses qui arrêtent le hockey après les juniors est impressionnant », souligne Mathieu de Mot, coach de l’équipe Open League féminine du Wellington et lui-même joueur en Open League masculine avec le Racing.

Permettre aux récents retraités de l’équipe première de jouer encore à un niveau décent tout en permettant à de plus petits clubs de faire leur trou dans les divisions nationales, voilà l’autre objectif avoué de l’Open League. C’est ainsi que toutes les équipes des clubs, hors équipe première, ont été versées dans les différentes divisions Open League, nationales puis régionales. Parmi celles-ci, les dames du « Wellington 2 », anciennes pensionnaires de D1 nationale et qui ont disputé cette saison en Open League Honneur. « La réserve a toujours été un peu problématique mais tout de même indispensable pour assurer la transition. La Fédération a vraiment mis quelque chose d’intéressant en place, en organisant des playoffs et les finales en même temps que celles de la Division d’Honneur. C’est la preuve que la fédé ne voulait pas en faire une ligue poubelle »,  explique Mathieu de Mot.

Si de son propre aveu, « il ne savait pas très bien dans quoi il s’embarquait », les Buldoswell ont rapidement découvert une division plutôt homogène. Si elles sont restées invaincues tout au long de la saison, elles n’ont pas eu la tâche facile chaque weekend. « Mis à part le Temse et le White Star qui se sont retrouvées sans un vivier suffisant pour avoir une bonne équipe, on a rencontré des adversaires composées d’anciennes de haut niveau et de jeunes talentueuses qui étaient très compétitives », confirme le joueur de la Blackschaft, l’équipe Open League DH du Racing.

Il y a moins d’une semaine, les Buldoswell avaient l’honneur de disputer la finale des playoffs en même temps et au même endroit que les finales de Division d’Honneur. Elles repartaient avec le titre et participaient à la grande fête du hockey avec les stars de la discipline. « Le fait de jouer les playoffs et les finales a motivé toutes les équipes à jouer le jeu à fond. Je pense que cela va mettre deux saisons avant que tout soit optimal. C’est dommage que les dames ne bénéficient pas d’arbitres nationaux comme chez les messieurs, mais le bilan de cette première saison d’Open League est très positif », sourit Mathieu de Mot.

Et chez les messieurs ?

« La formule ressemblait tout de même pas mal au championnat réserve et je ne savais pas trop ce que ça allait donner », confie François Fabri, joueur d’Open League Division d’Honneur avec l’Orée. « L’idée d’organiser des playoffs est très intéressante. Ca rend le championnat plus attractif avec plus d’enjeu ». Et lorsqu’on regarde les statistiques, la nouvelle formule semble avoir tout de suite pris. Les deux descendants ont réussi à grappiller 12 et 13 points tandis que seulement trois points séparent le quatrième et le cinquième. « Il y a eu tout de même un creux entre le Top 5 et le reste mais aucun match n’était facile », souligne le membre de la première équipe titrée en Open League DH.

« Le niveau est vraiment bon puisque nous avons disputé des matchs amicaux contre des équipes de D1 et nous avons gagné. C’est très intéressant pour les jeunes qui sont encore un peu justes pour l’équipe première », poursuit François Fabri. « Le seul petit bémol est le système de qualifications qui ne permet qu’à deux joueurs de première de jouer en Open League. Mais bilan très positif pour l’Open League Honneur en tout cas », conclut le joueur de l’Orée.

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.