Manu Stockbroekx et Bloemendaal champions d’Europe!

Bloemendaal-Kampong 8-2

Les buts: 29′ Jonker (0-2), 40′ Lleonart (2-2), 42′ Bovendeert (4-2), 57′ Brinkmann (6-2), 59′ Bovendeert (8-2).

Après la médaille de bronze arrachée de justesse par Rotterdam, les Pays-Bas allaient, quoi qu’il arrive, asseoir encore un peu plus leur domination sur le hockey européen. Bloemendaal, à domicile, et Kampong, champion hollandais en titre, devaient se disputer le précieux trophée. Vainqueur de l’EHL il y a deux ans, Kampong partait légèrement favori mais la finale promettait pourtant une bonne dose de suspense. La dernière fois que Bloemendaal a gagné la compétition européenne, c’était à domicile il y a cinq ans. A l’époque, Teun de Nooijer prenait sa retraite de la plus belle des manières. Au tour de Stockmann et plus que probablement Dwyer de terminer sur une magnifique note. La rencontre s’annonçait électrique.

La première mi-temps n’était pourtant pas la plus emballante avec deux équipes fort prudentes et patientes. Les occasions de but se faisaient rares et le score restait nul et vierge jusqu’à 40 secondes de la fin de la première période. Jonker, en véritable renard des surfaces, déviait juste devant le gardien pour offrir l’avance à Kampong. Stockbroekx&cie avaient pourtant dominé jusque-là, mais sans pouvoir trouver la faille dans la défense de l’excellent de Wijn.

Bloemendaal poussait dès la reprise pour égaliser. Après dix minutes, les troupes de Van den Heuvel étaient récompensées d’un pc. Les locaux jouaient intelligemment le coup en faisant sortir la balle jusqu’aux pointillés, s’offrant ainsi l’opportunité de marquer un goal de plein jeu. Dwyer remisait à Lleonart qui décochait une fusée en pleine lucarne (2-2). Imparable! Deux minutes, Bloemendaal régalait ses supporters d’un autre superbe but. Wortelboer sortait un flick de plus de cinquante mètres de son stick. Bovendeert déviait subtilement juste devant Harte pour donner l’avance à son équipe. En deux minutes, Stockbroekx&cie venaient de complètement inverser la tendance!

Le dernier quart voyait logiquement Kampong tout tenter pour revenir au score. La défense locale était bien en place et ne laissait que peu d’espace aux attaquants adverses. La balle fusait d’un cercle à l’autre lors des dix dernières minutes, offrant encore un peu plus de suspense à un scénario déjà stressant. Kampong faisait sortir son gardien à trois minutes du terme. Quelques instants plus tard, Wortelboer touchait la balle du pied. Les arbitres ne le voyaient pas. De Wijn&cie s’arrêtaient de jouer tandis que Brinkmann filait vers le but. Il n’avait plus qu’à pousser dans le goal vide (6-2). L’erreur d’arbitrage était flagrante mais personne ne pouvait changer la décision. La tension montait encore d’un cran dans les deux dernières minutes du match. Caspers touchait le poteau. Sur le rebond, Kampong trouvait le pc, sans pouvoir conclure. A quelques secondes du terme, Bovendeert scellait le score à 8-2.

Cinq ans après avoir offert les plus beaux adieux à Teun de Nooijer, Bloemendaal permettait aux deux légendes Dwyer et Stockmann de terminer sur un trophée européen!

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.