Maxime (Tanguy) Capelle inscrit un doublé avec Campo!

L’information nous avait échappé hier et c’est Maxime Capelle, en Erasmus à Madrid, qui nous a rappelé sa présence au sein de l’équipe madrilène. La raison de cet oubli? Le nom quelque peu original que la fédération espagnole a attribué à l’ex-attaquant du Watducks. La semaine passée, le nom d’un Maxime Tanguy sur la feuille de match de Campo nous avait alerté. Après quelques recherches, aucune trace d’un certain Maxime Tanguy jouant au hockey. Cette semaine, Maxime Tanguy est à nouveau sur la feuille et inscrit un doublé. A nouveau, aucun résultat après recherche. Jusqu’à ce que Maxime Capelle nous contacte pour nous signaler qu’il est le Maxime Tanguy en question, la fédération espagnole ayant cru que son 2e prénom était son nom de famille. « Notre match est passé en streaming et le commentateurs m’appelaient aussi Tanguy. Ca doit être une erreur de la ‘fédé’. Je suis un autre joueur ici« , rigole Maxime Capelle. « Ce qui me vaut un superbe surnom dans l’équipe évidemment« .

L’attaquant qui était au Watducks au 1er tour a rejoint l’équipe de Campo et son important contingent de joueurs belges puisque Jérôme Saeys (Beerschot), Matthew Cobbaert et Louis Rombouts (Dragons) portent aussi les couleurs du club madrilène, actuellement 4e de la division d’honneur espagnole. « La ville est top et le championnat espagnol est plus ou moins équivalent au belge. Je suis vraiment étonné par le niveau de l’équipe, il y a de supers bons joueurs (Mir, Bosco, Nico Cecilio). Je voulais continuer à jouer et  progresser, donc j’ai contacté Campo et pour le moment tout se passe super bien« , explique celui qui n’a dû attendre que son 2e match pour débloquer son compteur buts. Max Capelle est en tout cas ravi d’avoir directement retrouvé son niveau de jeu, dans un style de jeu totalement différent. « Je retrouve un peu mon niveau de hockey qui n’était clairement pas là au premier tour au ‘Wat’.  Ca fait du bien de changer de style de jeu! C’est vraiment l’opposé du Watducks, on ne garde pas la balle, le jeu part un peu dans tout les sens mais les joueurs sont peut être plus libre d’essayer des choses !« , concluait le néo-madrilène.

Bertrand Lodewyckx

 

 

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.