« Nous n’avons rien à perdre »

Près d’un mois après la fin du championnat régulier, l’Héraklès a un dernier défi de taille à relever. Les Lierrois s’étaient brillament qualifiés pour leur premier Final 4 européen. Samedi, ils affrontent ni plus ni moins que le double champion en titre des Pays-Bas, le terrible Kampong des De Wijn, Kemperman, Jonker ou encore Kellerman. Et si les Lierrois sont déjà très heureux de pouvoir disputer la demi-finale de l’EHL, ils sont également impatients d’en découdre. Nicolas de Kerpel s’est confié à Tip-in à quelques jours de leur rendez-vous européen.

Cela fait maintenant un mois que la saison est finie, comment avez-vous préparé cette demi-finale ?

Nous avons eu une semaine de repos après la fin du championnat. Depuis, on s’entraîne deux jours puis un jour de repos et ainsi de suite. Ce n’est pas facile parce que tout le monde a terminé sa saison mais s’entraîner pour le Final 4 de l’EHL, c’est un super objectif. Tout le monde s’entraîne à fond pour pouvoir faire partie de cette aventure ! On a aussi disputé trois matchs amicaux, contre Rotterdam, Den Bosch et hier contre Crefelder. On a perdu contre Den Bosch et Rotterdam et un match nul contre les Allemands. Mais bon, ça ne veut pas dire grand-chose, on a testé pas mal de choses.  Ce sont trois bons matchs de préparation, le noyau est au complet donc on est prêt !

Quelles seront les clés pour l’emporter face à Kampong ?

Nous devrons les surprendre dans les dix premières minutes, profiter éventuellement du fait qu’ils nous sous-estiment. Ça va être très chaud comme match, il va falloir très bien défendre et tenter le coup en contre. Eux ont aussi les joueurs pour jouer le contre mais vu qu’on va être assez bas et qu’on va leur laisser faire le jeu, je ne sais pas comment ils vont s’adapter. On va essayer d’éviter que des De Wijn, Kellerman, Kemperman touchent la balle mais ça va être difficile.

Quel est l’état du groupe à quelques jours du match ?

On va jouer sans complexes et si on fait un résultat, ce serait super. Si on perd, on a encore un match de classement le lendemain. On verra bien ce qu’il se passe. On ne vient de toute façon pas en victime consentante. Nous n’avons rien à perdre.

Et le public ? On pourra assister à une encore plus grosse ambiance dans le public de l’Héraklès ?

Il y a pas mal de jeunes qui ne seront pas là à cause des examens mais pour le reste, on va répondre présent. Il y a déjà plus de cent personnes qui participent à un barbecue organisé à Amsterdam samedi soir par le club. Il y aura certainement beaucoup d’ambiance !

Bertrand Lodewyckx

Photo: Laurent Faucon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.