« Nous pouvons être fiers de notre Euro »

Huit mois après avoir loupé le titre mondial en s’inclinant contre l’Inde, Nicolas Poncelet voyait à nouveau le trophée lui échapper des mains hier soir face aux Pays-Bas. Le défenseur des Young Red Lions se montrait pourtant relativement positif à l’issue du tournoi, où les Belges ne s’attendaient pas forcément à atteindre la finale.

Nicolas, vous avez dû revenir deux fois au score pendant la rencontre, cela vous a usé mentalement avant les shoot-outs?

Je ne pense pas. L’ouverture du score des Hollandais est un peu contre le cours du jeu. Nous étions assez agressifs sur la balle et nous jouions bien donc même après leur but, nous étions confiants.

En début de deuxième mi-temps, on était vraiment éteints, absents pendant sept minutes et ils ont en profité. Après cela a été disputé et nous étions aussi forts qu’eux. Après le 2-2, on a tout fait pour garder la balle et ne pas prendre un but contre.

Et puis il y a cette défaite aux shoot-outs et l’équipe passe à nouveau juste à côté du trophée…

C’est certain que c’est une déception. Mais je pense que si au début de la compétition, on nous avait dit qu’on serait en finale, on aurait signé des deux mains. Nous n’avions pas l’équipe pour faire partie des favoris mais nous avons bien construit notre tournoi, grâce à notre très bon esprit de groupe notamment.

D’une manière générale, je pense qu’on peut être fiers de notre Euro!

Bertrand Lodewyckx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.