Pro League J-14: « Encore un peu du mal à réaliser »

Tout juste moins de trois semaines après leur sacre en Coupe du Monde, les Red Lions sont déjà de retour. Dans l’ombre du moins. Après un peu de repos, ils ont dû s’y remettre physiquement avant de reprendre les entraînements lundi. Les Belges préparent la Pro League, qui commence le 19 janvier par un certain Espagne-Belgique. Thomas Briels nous a confié ses impressions à l’aube de la reprise.

Thomas, comment se sont passées les vacances? Tu as eu le temps d’en profiter? 

Oui quand même, j’ai été en famille lors des fêtes de Noël et après je suis parti au ski avec quatre, cinq jours full soleil. C’était chouette. C’est passé très vite parce qu’on recommence déjà les entraînements lundi (rires).

Tu réalises un peu plus que vous êtes champions du monde? 

Oui mais ça reste un peu difficile. Quand je repense à ce qu’on a fait, qu’on est champions du monde, c’est encore un peu bizarre. J’ai changé ma ‘bio’ sur Instagram et j’ai mis champion du monde 2018. Quand je l’ai écrit je me suis quand même dit: ‘Waw c’est incroyable’ (rires). Parfois je dois le voir sur papier pour vraiment réaliser.

C’est difficile mentalement de reprendre les entraînements aussi rapidement?

Je dois bien avouer que quand j’ai appris que c’était déjà lundi, j’étais surpris. On s’est entraînés quatre mois tellement intensément et lundi, on recommence tout. Mais c’est le sport. C’est passé très vite entre les deux. Je suis tout de même impatient de revoir tout le monde. On est pas mal à ne plus s’être vus depuis la Grand Place donc c’est quand même chouette de se retrouver.

Vous disputez votre premier match de Pro League le 19 janvier face à l’Espagne avant d’aller en Argentine, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Cela va être des voyages assez éprouvants mais c’est ce que vous aviez préparé en allant en Nouvelle-Zélande il y a un an. 

C’était le but en effet et on a remarqué que cela prend quatre, cinq jours pour s’acclimater. Le problème est qu’il n’y a pas énormément de temps entre les matchs donc on va voir un peu comment ça se déroule et comment on s’adapte à cela. C’est très important de retrouver rapidement ses capacités physiques et ça sera intéressant de voir comment on y parvient. Ce seront les équipes qui s’habituent le plus vite au décalage horaire qui vont gagner probablement.

Pour ce premier match, il n’y a peut-être pas trop de pression à se mettre vu le peu de temps que vous avez eu depuis la Coupe du Monde? 

Oui mais nous sommes tout de même champions du monde et nous n’avons pas envie de perdre un mois après le titre. L’Espagne a manqué de chance en Inde et c’est vraiment une bonne équipe. Si nous ne sommes pas prêts, ça va directement être un match difficile. Ce serait dommage de perdre le premier match qu’on joue après le titre. C’est d’ailleurs pour cela qu’on reprend dès lundi pour être tout de même bien préparés.

Les 26 partent pour la tournée ou y aura-t-il une sélection?

Je ne sais pas très bien. Simon (Gougnard Ndlr) reste en Belgique pour travailler et je ne suis pas sûr que Stocki (Manu Stockbroekx Ndlr) sera déjà rétabli. Je pense qu’il y en a deux, trois qui ne vont pas jouer le premier tour mais je ne suis pas vraiment certain.

Cette Pro League, c’est l’occasion de donner du temps de jeu à des nouveaux joueurs? 

Des nouveaux joueurs pas vraiment puisque c’est le même groupe de ces dernières années. Il n’y a pas vraiment de toutes nouvelles têtes qui arrivent avec aucune sélection. Mais c’est parce qu’on a tellement d’expérience dans l’équipe et de joueurs de qualité. Quoi qu’il arrive, nous pouvons désormais toujours avoir une équipe de très haut niveau. C’est très important pour le futur, surtout quand on voit tous les matchs qu’on va devoir jouer.

C’est une nouvelle compétition que tu es content de disputer? 

Je pense que cela va être intéressant. Surtout d’organiser des gros matchs dans des stades avec pas mal de public très régulièrement. Ce seront des matchs à enjeu donc je suis impatient de les jouer.

Tu penses que toutes les équipes vont directement jouer le coup à fond? 

Cela mettra peut-être un peu de temps à se mettre en forme mais de ce que j’entends, les autres nations vont s’y mettre directement et prennent la Pro League très au sérieux. Je ne pense pas qu’il va y avoir des équipes B. Tout le monde peut vraiment gagner. Et surtout à domicile, devant tous tes supporters, tu veux l’emporter!

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.