Rotterdam arrache le bronze européen au bout du suspense!

Héraklès-Rotterdam 4-5

Héraklès : Timmermans, Haig, Hens, Leclef, M.Donck, V.Donck, De Kerpel, Creffier, Sanz, Smith, Keusters puis Perez Vazquez, Van Stratum, Legrand, Hottlet et Duncan.

Les arbitres : Blasch et Madden.

Carte verte: 49′ Hertzberger

Les buts : 3’ Smith (2-0), 42’ Hoedemakers (2-2), 46’ Hertzberger sur pc (2-3), 49′ Sanz (4-3), 58′ Leclef csc (4-5).

Pour son dernier match de sa longue saison, l’Héraklès avait la formidable occasion de décrocher le bronze européen, lors du premier Final 4 de son histoire. Un dernier obstacle se présentait sur la route des hommes de Darran Bisley : Rotterdam. Battus logiquement hier par Bloemendaal, Hertzberger&cie semblaient à la portée des Lierrois.

Smith n’allait pas nous faire mentir. Après trois minutes de jeu, Sanz débordait le long de la ligne de fond, se retournait et tentait sa chance au but. La balle était stoppée sur la ligne par Van Ass, qui dégageait sans vraiment regarder. Sanz était au bon endroit et retentait. Smith déviait au fond pour donner une avance précoce à l’Héraklès ! Le reste du premier quart était équilibré et les Hollandais avaient deux fois l’occasion de recoller au score. Le sleep d’Hertzberger à la 12e passait juste à côté tandis que Timmermans sortait un superbe réflexe une minute plus tard pour conserver le 2-0.

Les Lierrois descendaient d’un cran lors du deuxième acte et défendaient très bas, ce qui avait l’art de gêner Rotterdam. A la 25e, il fallait un nouveau réflexe, de Van Stratum cette fois-ci, pour empêcher le goal d’Hertzberger. La réplique anversoise ne se faisait pas attendre et De Kerpel remontait tout le terrain avant de céder à Smith, seul au deuxième poteau. Le gardien hollandais déviait de justesse pour empêcher l’attaquant de pousser au fond. Après trente minutes de jeu, l’Héraklès venait de réaliser une première mi-temps très intéressante pour retourner au vestiaire avec une maigre avance.

La pression s’intensifiait sur les épaules des Lierrois en deuxième mi-temps. A la 33e, Marco Donck puis Timmermans parvenaient à dévier la balle pour qu’elle s’écrase finalement sur le poteau. Quatre pc plus tard et un tir de Catlin repoussé par le gardien, l’Héraklès tenait bon dans ce troisième quart. Les Hollandais assiégeaient littéralement le cercle belge. Le but de Rotterdam tombait finalement à la 42e. La touche était rapidement jouée et après un centre et une déviation repoussée par Timmermans, Hoedemakers plongeait pour égaliser (2-2).

Dès la reprise, Rotterdam forçait un nouveau pc. Hertzberger ne se trompait et plaçait son sleep en pleine lucarne (2-3). Au vu de la physionomie de la rencontre, la prise de pouvoir des Hollandais était logique. L’Héraklès était pourtant loin de lâcher prise. Juste après la carte verte d’Hertzberger, Sanz s’inflitrait dans le cercle. Sa première tentative était repoussée mais comme sur le premier but, la balle lui revenait. Il plantait le 4-3 en plaçant parfaitement la balle dans le coin du but! Les Lierrois étaient à nouveau devant. Après un énième débordement hollandais, Hens déviait vers l’extérieur. La balle prenait de la hauteur et l’arbitre sifflait pc. L’Héraklès faisait appel à la vidéo, qui lui donnait raison! Cinq minutes séparaient encore Keusters&cie d’un superbe exploit. Le public lierrois l’avait bien compris et exhortait ses troupes à résister. Rotterdam décidait de sortir son gardien alors qu’il restait un peu plus de trois minutes à jouer. Hens repoussait une balle dangereuse à la 58e mais les Hollandais forçaient à nouveau le pc. La phase était mal stoppée! La balle revenait dans le cercle et Leclef déviait malencontreusement dans son propre but…. (4-5). L’Héraklès était bien décidé à ne rien lâcher. Quelques secondes après la remise en jeu, De Kerpel forçait le pc, un défenseur n’étant pas à la distance règlementaire. Rotterdam demandait la vidéo et obtenait gain de cause… Il ne restait plus que 49 secondes à jouer et l’Héraklès avait sorti son gardien.

Rien n’y faisait et les Lierrois devaient s’incliner de justesse. La déception était immense dans les regards des Anversois, qui sont passés si près du plus bel exploit de l’histoire du club….

 

Bertrand Lodewyckx

Photo: World Sport Pics Frank Uijlenbroek

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.