Six choses à savoir avant Belgique-Espagne

  1. Lors des cinq derniers duels en compétition officielle, les Panthers l’ont emporté une fois (2-1 à l’Euro 2017), perdu une fois (World League 2017), perdu deux fois aux shoot-outs (Coupe du Monde 2018 et World League 2017) et partagé une fois (Euro 2015).
  2. La meilleure buteuse belge du tournoi s’appelle Louise Versavel. L’attaquante a planté deux goals, un doublé contre la Russie. Côté espagnol, Garcia et Iglesias sont les deux seules buteuses.
  3. Trois joueuses de l’équipe espagnole ont évolué dans notre championnat: Petchame, Bonastre et Oliva.
  4. En termes de moyenne d’âge et de nombre de sélections, les deux équipes sont relativement proches. Les Espagnoles ont, en moyenne, 25,6 ans contre 24,3 pour les Panthers. Pour les sélections, cela donne 129 pour l’Espagne et 124 pour la Belgique*.
  5. Depuis 2014, les deux équipes se sont affrontées six fois en compétition officielle. A chaque rencontre, ce sont des joueuses différentes qui ont marqué. Chez les Belges, les buteuses sont Peeters, Versavel, Gerniers et Raes. Chez les Espagnoles, elles s’appellent Salvatella, Jimenez, Bonastre et Ybarra.
  6. Avec un seul but encaissé, l’Espagne est actuellement la meilleure défense du tournoi. Elles ont par contre la plus mauvaise attaque, à égalité avec les Pays-Bas. A noter que les équipes de la poule A n’ont pas encore disputé leur 3e rencontre, au contraire de celles de la poule B.

*Selon les chiffres fournis par la FIH en date du 16 août 2019.

Bertrand Lodewyckx

Photo: FIH

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.