Tolini et les dames du Well au Top, l’Antwerp fait un flop

Top 3

  1. Leandro Tolini. Il manquait un sleeper de très haut niveau l’année passée à la Gantoise. Depuis le début de la saison, l’Argentin Tolini est à la hauteur de sa réputation de sleeper redoutable. Il a déjà planté 21 buts, tous sur pc. Soit près de la moitié des goals de son équipe. Hier, il s’est offert un quadruplé face au Daring. Définitivement l’arme qu’il manquait à Pascal Kina.
  2. Les dames du Wellington. Alors que leur premier tour avait été catastrophique avec seulement trois matchs nuls et que des défaites, les Uccloises affichent un tout autre visage depuis la reprise. Elles n’ont pas encore subi la moindre défaite au second tour et affichent un joli bilan de 10/12. Le Well n’est plus qu’à quatre points de la 4e place occupée par l’Antwerp!
  3. Namur et le White Star se rebellent. Après la claque infligée par le Brax fin février, les dames de Namur opposent une belle résistance à leurs adversaires. Même si elles n’ont toujours aucun point au compteur, les Namuroises viennent de ne s’incliner que 2-1 face au Victory et ont fait douter la Gantoise hier pendant près de 60 minutes! Les messieurs du White Star, habitués aux scores fleuves en leur défaveur depuis la reprise, ont bataillé ferme contre le Watducks, candidat au titre. Les Everois ont maintenu le 0-0 jusqu’à la pause et le 1-1 jusqu’à neuf minutes du terme (3-1, score final).

Flop 3

  1. L’Antwerp. Les Anversois ont à nouveau sombré hier face au Racing. Ils ont pris huit goals et n’ont pas trouvé une seule fois le chemin des filets, une première depuis le début de la saison. Leur 2e tour vire au cauchemar avec 30 goals encaissés et seulement 4 pour…
  2. Le Dragons. Après un match nul convaincant contre le Racing, les Anversois sont retombés dans leurs travers hier au Beerschot. Manque d’efficacité, jeu relativement brouillon, deux éléments qui ont permis à un Beerschot en forme d’arracher les trois points hier en fin de match. Les troupes de Jean Willems conservent quatre points d’avance sur la 5e place du Brax.
  3. Les défenses plus perméables. La saison passée, les trois plus mauvaises défenses du championnat masculin encaissaient en moyenne respectivement 3.63, 3.31 et 3.04 buts par match. Cette saison, la moyenne est bien plus élevée. On est, pour les trois plus mauvaises défenses à respectivement 5.33, 4.5 et 4.4 goals encaissés…
Bertrand Lodewyckx

Photo: Jean-Louis Goethals

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.