« Très heureux aux Pays-Bas »

Alors qu’on disputera le dernier match de Division d’Honneur masculine ce dimanche, le premier tour du championnat hollandais s’est déjà achevé. Un premier tour que le Bloemendaal de Stockbroekx et Van Doren a remporté, terminant à la première place sans avoir connu la moindre défaite. L’occasion de poser quelques questions au défenseur central Arthur Van Doren, avant qu’il ne se tourne définitivement vers la préparation de la Coupe du Monde.

Arthur, vous avez terminé premier avec aucune défaite et de loin la meilleure défense. C’est un premier tour presque parfait?

C’est vrai qu’on a bien commencé. Je crois qu’on a eu quelques matchs où le niveau n’était pas parfait. Pendant les matchs, il y a pas mal d’éléments qu’on peut améliorer. Mais c’est vrai que quand tu ne perds pas, c’est qu’il y a beaucoup de choses qui vont très bien. Pour le moment, tout se passe bien. Il y a beaucoup de qualités, un bel équilibre dans l’équipe.

Tu as senti une différence,dès la première rencontre, entre le championnat belge et la Hoofdklasse (championnat hollandais Ndlr)?

Nous avons joué notre premier match contre Almere mais j’ai déjà senti la différence pendant la préparation. L’accent est mis sur d’autres éléments qu’en Belgique. On parle plus de give&go, d’élimination, de dribbles. C’est plus offensif qu’en Belgique où on parle beaucoup de structure, de défendre ensemble etc. Maintenant naturellement, au plus la saison approchait, au plus la structure se mettait en place. Notre coach est très exigeant par rapport à la structure défensive.

Comment te sens-tu aux Pays-Bas? Ton statut est différent qu’en Belgique? 

Je suis très heureux aux Pays-Bas. J’adore jouer à Bloemendaal, habiter quelques jours à Amsterdam. Mais je t’avoue que je me concentre surtout sur mon développement et pas vraiment sur ce qui se passe autour de moi. Je me sens très bien là-bas et je suis impatient de disputer la Coupe du Monde puis retourner en Hoofdklasse.

Quel sera votre plus gros adversaire au deuxième tour?

Ce qui est vraiment intéressant cette saison, c’est qu’il y a sept équipes qui ont une chance de jouer les playoffs. C’est la première fois que j’ai ça dans ma carrière. Pour certaines équipes, ça va être plus difficile parce qu’ils ont un peu de retard mais c’est loin d’être fini. Tout reste possible. Celles qui ont le plus d’expérience seront probablement meilleures dans les moments qui comptent. Ça risque d’être très serré.

C’est stimulant j’imagine de devoir être au top chaque weekend?

Oui quand on parlait de différence avec le championnat belge, ici les petites équipes ont plus l’habitude de battre des grandes équipes. Chaque dimanche, tu dois répondre présent, même contre Almere qui est presque dernier mais qui a deux internationaux. On ne peut pas jouer à 80%, mais bien tout le temps à 100%!

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.