Une combativité exemplaire, les Red Lions sont en finale !

Belgique – Allemagne

Belgique :  Vanasch, A. Van Doren, Luypaert, Stockbroekx, Boccard, Briels, Denayer, Gougnard, Wegnez, Boon, van Aubel puis de Sloover, Charlier, Dohmen, Hendrickx et Kina.

Allemagne : Aly, Grobe, Oruz, Fuchs, Zwicker, Rürh, Herzbruch, Häner, Windfeder, M. Grambusch, Müller puis Wellen, T. Grambusch, Nguyen, Linnekogel et Weinke.

Les arbitres : Jonas van ’t Hek et Coen van Bunge.

Les cartes vertes : 28′ Gougnard, 47′ Grobe.

Les buts : 21′ Rürh (0-1), 26′ Fuchs (0-2), 42′ Boon (1-2), 54′ de Kerpel (2-2), 56′ Wegnez (3-2), 57′ Charlier (4-2).

L’heure de vérité avait enfin sonné pour nos Red Lions. Après une phase de poule plus que tranquille, la Belgique retrouvait l’Allemagne en demi-finale. Un adversaire que Dohmen&cie avaient dominé 0-8 lors de leur dernière confrontation. Mais ici, le scénario était tout autre. L’Allemagne voulait à tout prix prendre sa revanche face aux Red Lions. Mais rien n’y fait, cette équipe belge est au sommet de son art !  Résumé.

Les Allemands rentraient très bien dans leur match. D’emblée, ils imposaient un pressing haut et un rythme de jeu très soutenu. Les Honamas obtenaient leur premier penalty corner après cinq minutes de jeu. Celui-ci était parfaitement défendu par les Belges. Quelques minutes plus tard venait le premier gros avertissement pour la Belgique. Hellwig envoyait un shot puissant, mais Vanasch repoussait du bras droit. Superbe réflexe. La tension est palpable dans le stade. Les Red Lions sont sous pression. En toute fin de premier quart-temps, Charlier, d’un drible dont lui seul a le secret, va chercher le premier penalty corner pour la Belgique. Hendrickx est sur le banc, c’est donc Tom Boon qui prend ses responsabilités. Son sleep est puissant. Le stade hurle. Tout le monde croit au goal, mais la balle terminait sur le poteau. 0-0 à la fin du premier quart.

Dès l’entame du deuxième quart-temps, la Belgique montrait un visage plus offensif. Mais les hommes de Shane McLoed ne parvenaient pas à ouvrir la marque et laissaient plus d’espaces dans leur défense. Les Allemands en profitaient pour débloquer le compteur but. Rürh, en véritable renard des surfaces, récupérait une balle dans le cercle et armait un shot revers dans le plafond. Imparable. Belle réaction des Red Lions qui allaient chercher un penalty corner quelques instants après. Le sleep d’Hendrickx plein centre ne surprenait pas Aly. Cinq minutes avant le mi-temps, Rürh, à nouveau lui, réussissait un somptueux drible 3D dans le cercle. Il donnait ensuite à Fuchs qui n’avait plus qu’à smasher la balle dans le goal. Vanasch était battu. 0-2 à la mi-temps. Shane McLoed va devoir trouver les mots pour secouer ses troupes …

En début de deuxième mi-temps, l’intensité du match diminuait légèrement. Les Allemands se repliaient dans leurs 50 et laissaient les Belges faire le jeu. Une tactique logique bien que dangereuse si les Red Lions parviennent à recoller au score rapidement. À la 35e minute de jeu, Dohmen&cie allaient chercher un nouveau penalty corner, mais le sleep d’Hendrickx passait à droite des cages d’Aly. Les Honamas défendaient bien et ne comptaient plus que sur leurs contre-attaques pour alourdir le score. Les Allemands obtenaient deux penalty corners coup sur coup. Le sleep de Tom Grambusch terminait sa course sur le pied du line-stop belge. L’arbitre sifflait stroke. Mais Vanasch faisait appel à la vidéo. Zwicker avait stoppé la balle de la main. Dégagement pour la Belgique ! C’était le tournant du match. Les Red Lions contre-attaquaient et obtenaient un nouveau penalty corner. Tom Boon envoyait entre les jambes du gardien. 1-2. L’espoir renaissait. Il reste 15 minutes

La tension était insupportable dans le stade. Les 7.000 spectateurs scandaient en cœur « Red Lions » !! Sur le terrain les Belges affichaient un visage exemplaire en terme de combativité. Les Belges obtenaient de nombreux penalty corners mais avaient bien du mal à les concrétiser. À six minutes de la fin du match, la Belgique revenait au score grâce à de Kerpel, d’un shot croisé en coup droit ! 2-2 ! Les Red Lions sont en feu. Les supporters aussi ! Quel dernier quart-temps ! À quatre minutes du terme, Wegnez, part seul, entre dans le cercle et envoie un missile en revers. La Belgique passe devant au score. 3-2. Exceptionnel ! Les Allemands décidaient alors de sortir leur gardien. La Belgique enfonçait encore un peu plus le clou. 4-2 par Charlier.

Quelle équipe, quelle combativité, quel match ! On se retrouve en finale !

Titouan Marichal

Photo : Brieuc Verstreken

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Une réflexion sur “Une combativité exemplaire, les Red Lions sont en finale !

  1. Dis mon Bertrand,
    y a plus de Dhomen & Cie, il est sur le terrain et l’on se demande pourquoi d’ailleurs,
    il ne fait plus rien
    c’est Briels, le Capitaine, et Cie
    bien à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.