Victoire historique des Red Lions en Australie!

Australie-Belgique 1-4

Belgique: Vanasch, A.Van Doren, Luypaert, De Sloover, Boccard, Meurmans, Denayer, Wegnez, Van Aubel, Briels, Boon puis Hendrickx, De Kerpel, Kina, Charlier, Dockier et Cosyns.

Les arbitres: Taylor et Lim.

Les buts: 1′ Beale  (1-0), 14′ Dockier (1-1), 26′ Hendrickx sur pc (1-2), 34′ Dockier (1-3), 40′ Cosyns (1-4).

Les champions du monde en titre et numéros un mondiaux face aux précédents champions du monde et numéro un mondiaux, voici la superbe affiche proposée par la Pro League tôt ce dimanche matin. Les Red Lions disputaient aujourd’hui leur dernière rencontre de la première partie de ce nouveau tournoi. La chaleur était étouffante à Melbourne, chez des Australiens défaits hier aux shoot-outs par les Pays-Bas.

Après seulement quelques secondes de jeu, les Red Lions se faisaient déjà surprendre par Beale. L’attaquant était complètement seul à la réception d’un centre. Il n’avait plus qu’à pousser au fond du but vide (1-0). Les locaux descendaient ensuite d’un cran pour ne défendre que dans leur moitié. A la 10e, Beale était proche du 2-0 mais Vanasch stoppait son tir revers. Il était également au bon endroit sur le rebond mais repoussait sur le pied de Van Doren. Le pc était logique mais ensuite dévié du stick par Wegnez. Si la possession était largement belge, les occasions franches étaient australiennes. Les Lions étaient récompensés à la fin du premier quart. Le centre de Cosyns était dévié par Denayer et arrivait jusqu’à Dockier. L’attaquant trouvait le chemin des filets via un trou de souris (1-1).

Les Australiens ne changeaient rien à leur tactique et attendaient leur adversaire plutôt bas. A la 24′, la balle arrivait à Boon dans le cercle. Sa reprise en un temps était surpuissante. Le réflexe du stick de Charter était encore plus impressionnant. Le gardien australien venait de maintenir son équipe dans le match. Deux minutes plus tard, il ne pouvait rien sur le sleep supersonique d’Hendrickx, qui inscrivait le 1-2! Les Lions concédaient un pc en fin de première période mais Vanasch n’éprouvait aucune difficulté à repousser le sleep de Govers.

Les Belges maîtrisaient leur sujet dès la reprise et c’est logiquement que Dockier faisait 1-3 à la 34′. Boon débordait avant de parfaitement remettre à l’attaquant de Den Bosch, qui n’avait besoin que de peu d’espace pour se retourner et tirer entre les jambes du gardien (1-3). Le 3e quart des Lions était quasi parfait. Après dix minutes de jeu, Meurmans débordait et remettait à Cosyns qui n’hésitait pas et reprenait en un temps. Sa frappe était déviée au fond par un défenseur (1-4). Aux Belges maintenant de prouver qu’ils sont capables de correctement gérer leur avance. Vexés, les Australiens ripostaient mais Zalewski ne cadrait pas. Boon trouvait encore un pc en toute fin de 3e quart. Charter repoussait le sleep de Boon.

Le dernier acte était animé. Briels et Van Aubel se précipitaient au 2e poteau suite à la reprise de Cosyns. Aucun des deux ne pouvait reprendre. Sur la remise en jeu, les Australiens obtenaient un pc. La phase était mal exécutée. Une minute plus tard, les Lions en forçaient un à leur tour. Le sleep d’Hendrickx était dévié au fond par la cuisse d’un défenseur. L’arbitre sifflait pourtant un jeu dangereux, confirmé suite à l’appel vidéo des Belges. A cinq minutes du terme, Govers provoquait le pc et s’occupait du sleep. La parade de Vanasch était parfaite.

Les Lions maîtrisaient la fin de la rencontre et conservaient la balle en équipe. Le 3e quart aura été déterminant dans une rencontre magistralement orchestrée par les numéros un mondiaux qui s’imposaient pour la première fois de l’histoire en Australie!

Bertrand Lodewyckx
Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir nos offres ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.