Amaury Keusters: « La gestion des moments importants »

Amaury Keusters

L’Angleterre m’a impressionné contre les Lions. Il n’y avait quasiment pas de déchets techniques. Dans le passé, tu avais 2,3 Anglais qui pouvaient faire la différence mais le niveau dans l’équipe n’était pas très homogène. Ce n’est plus le cas lors de cet Euro. Ils ont réalisé le match parfait pour eux contre les Belges. Je trouve que les cartes qui ont été données étaient plutôt sévères et quand tu joues pendant autant de minutes en infériorité, difficile de revenir au score.

Les réactions des Lions étaient contrastées à la fin du match. Je crois qu’il y a eu des commentaires à chaud. Ils n’ont plus l’habitude de perdre des matchs, leur mentalité, c’est de tout gagner tout le temps. Forcément, perdre contre l’Angleterre, ça génère de la frustration mais je n’étais pas inquiet après cette rencontre.

Le match contre la Russie est difficile à juger parce qu’il y avait beaucoup d’espaces. J’ai entendu que la vitesse de balle était plus élevée. C’est vrai mais c’est normal contre les Russes, qui te laissent plus de temps pour prendre la bonne décision. Nous avons également laissé un peu plus d’espaces derrière, à ne pas trop leur mettre la pression. Je ne sais pas si cela faisait partie du plan tactique. En tout cas, ca a permis de les laisser venir et d’avoir des espaces devant. On a pu assister à quelques beaux contres des Lions. Les attaquants ont pu marquer et cela donne de la confiance à toute l’équipe. Prendre deux buts contre la Russie n’est pas grave en soi. Je sais que l’équipe répondra présent en demi, tout au long du match.

Je découvre le magazine Tip-in

D’une manière générale, je crois que les joueurs ne pensent pas du tout aux Jeux Olympiques. Ce n’est pas possible de venir à l’Euro, de se qualifier pour les demis en jouant à moitié. Ils vont se donner à 200% lors de la demi-finale et seront pleinement concentrés sur leur sujet, avec la mentalité qu’il faut.

Que ce soit contre les Pays-Bas? Aucune nation du top mondial ne commence à calculer qui elle préfère affronter à quel moment. Il faut battre les meilleurs pour remporter un tournoi. C’est vrai que les Hollandais sont en forme mais l’erreur que fait Blaak (il pousse la balle volontairement loin des Allemands après une faute, prend une verte et l’Allemagne revient à 2-2 en cinq minutes Ndlr) prouve qu’ils ne sont pas encore tout à fait au point dans la gestion des moments importants. L’Allemagne a connu le même genre de scénario, en étant menée très vite 2-0 puis 5-2 contre la France. J’ai le sentiment que les rencontres sont plus difficiles à pronostiquer parce qu’on peut surprendre l’équipe favorite à tout moment.

Je pense que le fait qu’il n’y ait pas eu de grosses compétitions internationales depuis un petit temps explique cela. Les meilleures équipes n’ont pas dû gérer beaucoup de pression et de moments difficiles avant ce tournoi et doivent s’habituer à nouveau à ce genre de situations.

Photo: EHF/World Sport pics (c) 

Ça vous a plu? Tip-in Hockey News, c'est aussi un magazine mensuel avec le meilleur du hockey belge et international. Vous voulez découvrir le magazine ou vous abonner?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.